Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 14:30

 
Pour clôturer cette semaine "ex", je vous ai demandés vos témoignages sur le sujet épineux de vos anciennes amours. Cette rubrique est la vôtre. Je n'invente rien et je ne participe pas aux témoignages.
La mauvaise nouvelle c'est que vous êtes peu nombreux à m'avoir répondu. La bonne nouvelle c'est que ceux qui l'ont fait m'ont écrit des histoires géniales ! Merci à ceux qui ont joué le jeu !

Les psychopathes


Laurence : Pendant 6 mois, j'ai partagé la vie d'un alcoolique, impulsif, violent, immature et qui voulait, par-dessus tout, prendre la place de mon père. Le week-end, il s'extasiait en me regardant faire des tours de vélo au bois de Boulogne. Il m'encourageait : "c'est bien ma chérie, continue... tu vas vite !" J'avais 28 ans !!! Le soir, j'avais droit à mon bain chaud avec pyjama et chaussons. Il n'oubliait jamais de me demander si j'avais préparé "mes affaires" pour le lendemain. Tout ça pour finir seule au lit car Monsieur dormait dans le canapé pour ne pas me déranger.
J’ai décidé de déguerpir au plus vite ! J’ai appelé son bureau pour connaître ses déplacements. Le jour J arrive, il part en m'embrassant sur le front. J'attends que sa voiture disparaisse, j'ouvre les placards, appelle ma meilleure amie planquée dans sa voiture et nous voilà parties à vider l'appartement en deux temps trois mouvements : casseroles, fringues, bouquins et disques jetés en vrac dans d'énormes sacs poubelles. Soudain j'ai entendu le doux bruit de la clé dans la porte : il avait oublié quelque chose. Lui rouge de rage et de haine, moi prenant mon air le plus désinvolte, je tentais de lui expliquer que "tout n'était pas définitif", que "j'allais juste faire le point"... ce genre de banalités très utilisées mais qui ne servaient pas à grand chose. J'ai prié ma copine de rappliquer urgemment et nous avons dévalé les 4 étages avec nos 10 sacs poubelles pleins à craquer. Au final j'ai sauvé : ma vie, celle de ma copine, mes plats à gâteaux, mes chaussures mais n'ai pas eu le temps de sauver le vélo !

François : Une rencontre, deux repas au restaurant et d'interminables discussions avec Emma nous avaient rapprochés. Je dis bien rapprochés. Pas "unis". Mais la demoiselle s'accrochait. Je recevais de magnifiques lettres sur des papiers qualité parchemin et son écriture, superbe et lyrique, témoignait d'un romantisme farouche. Je me retrouvais flatté puis, très vite, embarrassé.
Je décidais de mettre un terme à cet échange et les ennuis commencèrent. Coups de fil intempestifs, mails inquiétants, bref toute la panoplie de l'amoureuse éconduite qui s'exaspère de ne pas "tenir" sa proie. Le must ? Un interminable message sur mon répondeur où je pouvais entendre Emma  faire l'amour en direct avec un de ses amis. Râle, chuchotements, petits cris, explosion finale, la totale ! Le but, évident, était de faire naitre une jalousie. Je haussais les épaules. Mais l'affaire, quelques années plus tard, prit un tour plus grave. Mise au courant de la naissance de mon premier enfant, Emma téléphona à mes parents et leur jura qu'elle tuerait "cette salope (ma femme)  et cet enfant". Dépôt de plainte. Aux dernières nouvelles, Emma est aujourd'hui dans un asile. Et moi je suis sur liste rouge.    


Copyright : "Liaisons fatales"


Chouettes retrouvailles

Cécile : Alex, mon premier amoureux était une perle, doux, charmant, attentionné... Moi je sortais juste de ma période "vilain petit canard" et du coup, la tête m'a un peu tourné quand j'ai commencé à réaliser que je plaisais à la gent masculine. Je lui en ai fait voir de toutes les couleurs. On s'est quittés quand j'avais 20 ans après deux ans de relation où je ne pense pas avoir été la meilleure des petites amies. Bref le temps passe et même si le souvenir d'Alex ne me hante pas, j'éprouve quelques remords à l'avoir si mal traité lors de notre histoire. Grâce à Facebook, je retombe sur lui 17 ans après. Il est divorcé, habite en province et nous décidons de boire un verre lors d'un de ses passages à Paris. Il n'a presque pas changé, toujours aussi gentil et souriant, un homme doué pour le bonheur. Je m'excuse d'avoir été une garce par le passé et là il ouvre de grands yeux étonnés et me dit: "Mais Cécile, nous étions des enfants, je ne t'en ai jamais voulu, notre relation m'a permis de grandir et ça reste un beau souvenir". Je me suis sentie super légère grâce à ses mots. Merci FB 

Les rencontres improbables


Amy : Après deux ans à New York, je venais de revenir sur Paris. Je n'avais pas encore d'appart. C'est en faisant mes recherches que j'ai reçu un mail d'une copine brésilienne de passage à Londres. Elle voulait absolument venir à Paris pour le weekend et me demandait si j'étais dans le coin. Ca tombait bien : j'avais besoin de sortir et de voir la ville sous de nouvelles perspectives. Elle décida donc d'organiser un dîner avec ses collègues parisiens histoire que je rencontre du monde.
Je dois préciser que nous étions copines, pas amies. Nous ne nous voyions que sporadiquement et n'étions pas plus proches que ça.
Quand je suis arrivée au restau, ma copine brésilienne était là avec ses collègues. Tout à coup, mon regard a été attiré par le mec assis à côté d'elle : Marcello, mon ex brésilien.
Quelles étaient les chances que ma copine, que je ne vois jamais et qui habite de l'autre côté du monde, connaisse mon ex ? Il y a des millions de Brésiliens dans le monde ! Paris a une population supérieure à 2 millions d'habitants... Sincèrement je me suis demandé si ce n'était pas un signe du destin qui me disait de repartir à NYC.

Maureen : J’étais à un concert avec une copine et, admettons le, on regardait les mecs : "oui celui là pas mal du tout", " hmmm et celui là-bas, sexy non ?"... Tout d'un coup, mon regard croise celui de Jude Law. Enfin un Jude accessible : grand, châtain blondi par le soleil, chemise blanche sur une peau cuivrée, de grands yeux verts. J’ai failli avoir un AVC juste en le regardant ! "T'as vu le mec là bas ?! il est troooop mortel". Ma copine acquiesce
et va nous chercher un cocktail. Moi je reste assise sur mon tabouret.
Le super beau gosse me fixe puis se dirige vers moi d’un pas assuré. Plantant son regard dans le mien, il me dit : " Maureen ? mais qu'est ce que tu fais là ?? " Je me suis LIQUEFIEE sur place ! Mon
coeur s'est arrêté. Le monde autour de moi a disparu. L’espace d’un instant, j'ai cru qu’on me faisait un blague et je m’attendais à voir une caméra apparaître.
Incapable de me rappeler d'où je connaissais cet Apollon, lui sait exactement qui je suis " Alors toujours documentaliste ? T'as quoi, 34 ans maintenant ? toujours à la télé ?" Mon esprit est VIDE, je n'ai AUCUNE idée de qui est ce type... Et il commence à me raconter sa vie... Il était en Guyane, il est revenu sur Paris, il est infirmier....
Et tout d’un coup, la révélation : j’étais sortie avec lui quand nous étions étudiants à Strasbourg ! On est sorti ensemble très peu de temps parce que j’avais déjà un amoureux à Paris et que je ne voulais pas avoir une double vie. Et puis pour être honnête je le trouvais trop gentil. Avis aux garçons : les filles sont parfois tellement bêtes que quand on est trop gentil avec elles, elles prennent ça pour un manque de virilité !

Quand on pense que c'est le seul mec que j'ai largué, je me giflerais !!!! ★ 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Et vous
commenter cet article

commentaires

Alicia 22/11/2009 18:22


Bonne semaine. Bise


Lucie de Paola 22/11/2009 19:48


Belle semaine à toi aussi :)


Mag 21/11/2009 14:37


Salut Lucie!
Je te souhaite bonne chance pour le concours, ce fut un plaisir de découvrir d'autres blogs et le tien en fait partie.
GOOD LUCK!

La Pause Sieste


Lucie de Paola 21/11/2009 16:27


Merci beaucoup ! J'avoue que j'en ai marre de voter et de casser les pieds de tout le monde ;)
Bonne chance à toi aussi !



ICI...Surprises pour toi..... petit curieux que tu es..............!!! 20/11/2009 23:11


Il est tard mais en parcourant ton blog je ne regrette pas de me coucher tard il est superbe...
Lorent


Lucie de Paola 20/11/2009 23:13


Merci beaucoup. Je suis ravie que tu aimes le blog et que tu y reviennes souvent :)


Alicia 20/11/2009 21:42


Bon alors je vais te répondre avec plusieurs de mes ex.


Il y a eu le mecs plus agé (il avait 23 ou 24 ans et j'en avait tout juste 16)quand j'étais ado que j'ai d'abord accepté de voir en tant que petit ami avant de me rétracté et qui a fini par
m'envoyer un message en me disant "pendant de semaines je serais à A**** (la ville ou j'étais interne au lycée) et je vais venir te lécher de partout, je sais que tu en as envie. Je t'aime."
J'ai eu si peur que j'ai demandé aux garçons de l'internat de veiller sur moi pendant ces 2 semaines, et pas une fois je me suis déplacée seule. Et quand ce fou furieux a essayé de m'appeler ce
sont mes copains qui ont répondu et l'on menaçait de s'occuper de son cas s'il continuait à me harceler. Par la suite je n'ai plus était embété.

Il y a eu le salop qui m'a fait cocul pendant 6 mois, me l'a avoué, c'est fait largué, et a plus tard, alors que je croyais qu'il était célibataire, tenté de reconquérir mon coeur. J'avais envis,
mais après qu'il soit passé me prendre dans la voiture quand je lui ai demandé comment ça c'était fini avec sa pouffe il m'a répondu qu'il était toujours avec, du coup quand on est arrivé chez lui
je me tené à distance, changeant de place à chaque fois qu'il s'aprochait de moi.

Il y a eu mon américain qui m'aimait, et qui ne m'a jamais fait de mal, mais il voulait que notre histoire perdure malgré mon retour en france, mais je n'ai pas pu. Aujourd'hui il est marié lui
aussi, et par mail j'ai fait connaissance avec sa femme. Et oui on est résté ami, en même temps on ne s'est jamais disputé, alors pourquoi gacher une belle amitié.

Voilà pour quelques histoires. J'aime bien rester en bon termes avec mes ex, mais je crois que depuis que je suis marié la plupart ne veulent plus de conact, peut être parce qu'ils ont enfin
compris qu'ils n'ont aucune chance.Et puis ceux qui m'ont quitté c'est moi qui ai coupé les ponts avec eux!

Mais aujourd'hui le seul qui compte c'est mon mari, qui m'aime tel que je suis, est mon avenir et respecte mon passé.

Bisous


Lucie de Paola 20/11/2009 22:51



N'hésite pas à participer au prochain "Et vous ?" : les plus jolis souvenirs de Noël. Envoie moi ton témoignage sur le mail du blog : lesfillespensentque@gmail.com !



Huy-Nguyen Vu 20/11/2009 14:50


XPTDR pour l'histoire de Laurence !


Lucie de Paola 20/11/2009 15:16


Je suis bien d'accord :))) Moi aussi j'ai beaucoup ri en la lisant !!!


Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook