Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 00:00

 

Abercrombie & Fitch est ouvert à Paris depuis déjà quelques semaines… (Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, lire ICI) Le 23 avenue des Champs Elysées est devenu THE place to be ! Mini fashionista et beaux gosses frimeurs ont trouvé leur nouveau QG !

Petite visite guidée.

 

Abercrombie & Fitch Paris

 

Lors de l’ouverture de la boutique, les Parisiens sont devenus fous : plus besoin d’aller à NYC ou à Londres pour ramener des sweats à capuche : Abercrombie & Fitch (A&F pour les intimes) a enfin ouvert sur la plus belle avenue du monde. De jeunes éphèbes à moitié nus sont restés plantés pendant des jours devant la grille du n°23 pour attirer les client(e)s. C’est la marque de fabrique de la marque américaine : des abdos en béton armé pour vous vendre des fringues sportswear. (Notons que je ne me plains pas de leurs campagnes de pub…) Les vendeurs doivent être beaux et musclés. 

 

OUTSIDE

 

Le spectacle commence dans la rue… D’abord, on doit faire la queue (ce qui me semble une hérésie mais bref). J’y suis donc allée en râlant, jusqu’à ce que j’étudie les gens autour de moi : une vraie comédie ! Il semblerait que pour aller acheter des vêtements A&F il soit bien vu d’y aller avec son sweat A&F à capuche ! Incroyable mais vrai, les ¾ de personnes dans la queue étaient déjà équipée. Un peu comme les enfants qui se déguisent en Peter Pan ou en Cendrillon quand ils vont à Disneyland. Ca fait très « non mais attends, moi je connais déjà tu vois ! Je suis trop hype comme mec/nana ».

 

Autre phénomène frappant : il y 60% de jeunes filles dans la queue. Âge moyen 14 ans, signe distinctif : elles se déplacent par groupe de 10, rigolent comme des dindes, poussent tout le monde pour essayer de passer devant, gloussent toujours comme des dindes quand elles voient un jeune homme habillé en A&F.

 

Autant les gamines sont à claquer rigolotes, autant les jeunes vendeurs (personne ne semble avoir plus de 25 ans) sont hilarants. Dès les grilles, ils sont deux à vous dire bonjour. « Hey ! What’s up ? » lancent-ils avec un accent français à mourir de rire couper au couteau. Notons que c’est la seule phrase qu’ils ont l’air de connaître en anglais. Et « bye » aussi... ben oui, quand on quitte les lieux.

 

Une fois les grilles passées, on suit un chemin pour arriver dans la superbe boutique. Les gamines hystériques sont toujours là. Je plains le pauvre mec à l’entrée. Celui qui exhibe fièrement ses pecs et ses abdos pour vous accueillir. Celui avec lequel vous pouvez prendre une photo. Celui avec lequel elles vont TOUTES prendre une photo. Mais comment gère-t-il les hormones de toutes ces ado ?

 

INSIDE

 

La boutique est aussi jolie que ses sœurs new-yorkaise ou londonienne. Même ambiance « boite de nuit / on voit rien /musique forte » que dans les autres lieux. Petite tentative pour prendre une photo, rapidement avortée . Une gogodanseuse vendeuse m'explique que c'est interdit... 

 

Parce que oui, il y a aussi des jeunes filles qui travaillent là bas. A défaut de nous montrer leur ventre musclé, elles sont en mini shorts ou mini jupes (mais en tongs, désolée les garçons qui ne fantasment que sur les talons).A priori, elles passent plus de temps à danser qu'à aider les clients. Ce qui est encore plus ridicule drôle, c'est qu'elles dansent devant de grands miroirs. Narcisse es-tu là ?

Idem pour les mecs : il y en a un en haut de chaque escalier (la boutique a 2 étages et un sous-sol) qui vous « accueille » en se dandinant. Dans mes souvenirs, ils ne font pas ça ni à Londres ni à NYC. La France est-elle un pays particulièrement dansant ? Ou la politique de la marque a juste changé depuis que j'y suis allée ?

 

FINALEMENT...

 

Les prix ont bien évidemment augmenté en passant la mer. 72 euros un mini short en jean, 86 ou 92 euros les sweats à capuche, 56 euros un bas de jogging... Il y plus de monde qui ne rentre voir que de monde qui achète. Pourtant je ne peux que recommander les sacs avec les abdos des mecs imprimés. (Pour une fois que c'est pas des nanas en soutif qui vendent de la lessive hein !)


La vraie bonne idée : pour éviter de dépenser de l'argent en gogo danseurs pour un enterrement de vie de jeune fille, il faut passer son après-midi là-bas ! Je reste persuadée que beaucoup de monde n'y fait un tour que pour regarder le spectacle ! Certains seront subjugés, d'autres trouveront ça pathétique mais clairement, tout le monde se fera son opinion !

  

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Adresses coup de coeur
commenter cet article

commentaires

abisback 27/10/2011 09:56


En même temps si tu n'es pas content t'a qu'a pas y aller... C'est pas en te plaignant que ca va changer les choses. Le seul truc que je regrette c'est que les petites minettes ne soient pas en
bikini comme aux States il me semble. Sa aurait été encore plus classe... Sinon pour moi boutique parfaite


Lucie de Paola 27/10/2011 10:07



C'est sûr que des "minettes en bikini comme aux States" c'est plus "classe".



isis Potins 08/07/2011 00:11


Enfin ceci dit.... 40 euros le tee shirt... et 85 le gilet.... tout le monde ne peut pas se le permettre !


isis Potins 08/07/2011 00:10


Le commentaire de Laurent est vrai !!
Ma fille (la demoiselle en photo sur mon blog) ne se rend pas compte de cela.... tous les jeunes vont avoir les mêmes fringues...


isis Potins 08/07/2011 00:08


Bien vu !
C'est la wasp génération !!!!!
Ton blog est super sympa !!


Laurent 07/07/2011 22:42


Tiens... Quelle bonne idée de commencer un premier commentaire sur les vêtements d'Aber... D'autant que j'avais un polo siglé de l'élan aujourd'hui. Je crois que çà coûte moins cher de faire le
voyage jusqu'aux Etats-Unis. Et puis on regrette juste que les petites minettes et les petits minets vont tous frimer dans Paris maintenant. Avant, il n'y avait que nous...


Lucie de Paola 07/07/2011 22:55



J'avais vu ;)


La dernière fois, j'ai croisé au moins 4 filles avec le même sweat à capuche que moi... (le mien étant resté à la maison) J'étais dépitée...



Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook