Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 12:00

 

J’avoue que je n’ai jamais très bien compris pourquoi j’avais été sélectionnée dans la catégorie "Love and Sexe" pour le concours de ELLE (je vous invite à continuer de voter, je promets que c’est bientôt fini). Du coup, j’ai décidé de vous faire un papier Sexe… Enfin, plus ou moins.

Suite à plusieurs conversations avec des amies, je me suis rendu compte que les hommes posaient parfois des questions auxquelles il ne fallait surtout pas répondre, question d'égo.


 

Love

 

Tu as déjà simulé ?


"Jamais ! " Que dire d'autre ? L'embrasser pour ne pas avoir à répondre ?

S'il pose la question, c'est qu'on a mal fait les choses et qu'il a un doute. Evidemment il voudrait entendre : "mais non chéri, quelle idée ! Je pousse des gémissements dignes des plus grands films porno parce que tu assures". Ok, ça fait peut être un peu too much comme réponse...

Comment lui dire qu'on simule parce qu'au bout d'un moment, on a hâte que ça se termine ? Ou parce qu'on sait juste que ça l'excite ? Ou parce qu'on ne veut pas le vexer ?

 

Tu as eu combien d’amants avant moi ?


Aucun ??? Quelle question idiote. Comme si on comptait... Ah bon, ne pas compter veut dire qu'on en a eu trop ? Même si on connait le nombre, on ne répond JAMAIS à cette question. On élude, on parle d'autre chose, on fait une pirouette (ceci est une expression, ne vous lancez pas dans des figures acrobatiques pour détourner l'attention)... S'il trouve qu'on a eu trop d'amants on passe pour une fille facile. S'il trouve qu'on en a pas eu assez, on passe pour une fille pas marrante. 

Quel que soit le cas de figure il ne sera pas content. CQFD 

 

Je suis le meilleur amant que tu aies eu non ?


"Evidemment ! Aucun homme ne pourrait t'être comparé" lui ferait sans doute plaisir. Mais c'est : "Euh.... comment te dire" qui jaillit le plus vite dans notre esprit. Franchement, à ce stade ce n'est plus de la vantardise, c'est un égo surdimmensionné qui pousse un homme à demander ça. 

Malheureusement, ça existe....

 

Tu sais que je ne veux surtout pas m'engager ?

 

Oui, on le sait. On répond "mmm..." et on pense "je m'en fiche, je t'aurais à l'usure". Enfin, on pense ça comme l'homme en face nous plait vraiment. Ou qu'on aime les challenges. Ou qu'on est masochistes.

La bonne nouvelle c'est qu'il peut arriver que nous non plus nous n'avons pas envie de nous engager. Et bizarrement c'est à ce moment là que eux n'ont plus qu'une idée en tête, nous avoir.


T'as déjà couché avec ton pote Eric ? Tu sais celui que tu vois super souvent...


"Non !  Bien sûr que non, je n'ai pas couché avec Eric" ! Comment oses tu penser une chose pareille?" Dans la vraie vie, évidemment qu'on a couché avec Eric Plusieurs fois même.  C'est d'ailleurs pour cette raison qu'Eric et nous sommes si proches. Mais le passé c'est le passé. Expliquez à un homme qu'on revoit un ancien amant est aussi incongru que si nous n'étions pas jalouses de son ex-qui-est-toujours-dans-le-coin.

 

Laissons leur croire qu'ils sont uniques : c'est ça qu'ils veulent entendre. Un peu comme nous finalement...

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Sexe etc
commenter cet article

commentaires

Arnacoeur 10/03/2011 01:32


Bonsoir,

à la lecture de votre article, mademoiselle, je me dois de m'insurger!
Vous faites l'apologie dans cet article de la malhonnêteté et du mensonge...

Pour commencer, je pense que toute discussion est inutile (au sens littéral)avec une personne avec laquelle vous ne pouvez vous permettre l'honnêteté... Je n'ai pas dit qu'il fallait être durement
froide et directe mais on peut être honnête et diplomate (cela dit je reconnais que cela demande certains efforts supplémentaires...).

Pour le plaisir de l'exemple, expliquer qu'il vous est arrivé de simuler afin de permettre une excitation plus puissante de votre partenaire est toujours mieux recu qu'un "Oh OUI!" ou au contraire
un "jamais avec toi!" (qui cela dit est toujours suspicieux).

Par ailleurs, le fait de simuler ou non, ne déssert le plus souvent que vous mesdames!

Car si les miaulements et autres ronronnements, cris et couinements en tout genre peuvent nous exciter, ils nous donnent surtout une indication sur le plaisir que vous retirez de telle ou telle
action/situation (à refaire ou pas en fonction) et nous renseigne surtout sur votre position sur la carte de l'orgasme (pole nord ou région équatoriale) nous permettant de nous adapter en
conséquence, tout cela pour mieux vous plaire mesdemoiselles!

Simuler c'est un peu nous tromper, nous empêcher de découvrir au gré de nos expériences mutuelles les chemins de votre érotisme, les ruisseaux de vos désirs, les raccourcis de votre plaisir et
d'obtenir les clés de votre extase.

Parceque vous êtes unique, et que vous méritez le sacro saint orgasme, et que nous méritons ce plaisir d'ouvrir les portes de votre épanouissement, par pitié, pour notre bénéfice mutuel, ne simulez
pas! ;)


Lucie de Paola 10/03/2011 09:39



Je ne fais pas l'apologie du mensonge... mais parfois il est mieux de ne pas dire la vérité ;)


En revanche, il faut savoir que je me fais souvent l'avocat du diable sur le blog. J'essaye de parler pour les "filles" en général, pas uniquement pour moi. Si votre
avis est intéressant, je ne suis pas certaine qu'il soit représentatif de tous les hommes (malheureusement). Si tous les hommes avaient à coeur de nous donner un orgasme... le monde serait
MERVEILLEUX ;)


 


PS : avec un pseudo pareil, comment pourrait-on vous faire confiance ? ;)



bibousiq 16/02/2011 15:40


Pour ma part, je préfère encore qu'on me blesse en me disant la vérité plutôt que de me rendre compte par la suite que l'on m'a menti. Mais bon, il paraît que je suis un type d'homme à moi tout
seul, lol !


Ed 08/12/2010 17:59


Bonsoir,

Les statistiques et Maïa me donnent raison (tiens, là, je fais mon mâle).

Si vous comptez dans le détail, c'est que c'est encore très facilement dénombrable, que vous tenez un livre de bord avec notes/mensurations/appréciations ou que vous avez une mémoire de teenager
...

L'explication ici sur 10 000 réponses : http://www.sexactu.com/2010/12/08/tout-le-monde-ment/

Ed


Lucie de Paola 08/12/2010 18:33



Mais c'est parce que tu fais ton mâle qu'on t'aime ;)


 



Miss terrieuse 02/12/2010 15:41


Bon, je sais que je suis une rareté de nos jours, mais je n’ai couché qu’avec un seul et unique homme : celui qui allait devenir mon mari. Donc, là je n’ai pas eu le droit à des questions à la
con.
Et l’avantage, c’est que nous avons fait notre « éducation sexuelle» ensemble, donc avec maladresse, amusement, sans jugement de valeur et je pense que cela a renforcé notre complicité. Je n’ai
jamais simulée. Car quand ce n’était pas terrible, bah je lui disais simplement… Je pense qu’il n’a simplement pas son égo dans le caleçon, ça aide beaucoup à la communication, car je n’ai jamais
eu peur d’être franche. Tout comme lui d’ailleurs.
;)


Christelle 01/12/2010 11:07


Aucun de mes amants (ils n'y en a pas beaucoup je le reconnais) ne m'a sorti ces questions : peur de la réponse ? ego équilibré ?
Les seuls qui m'aient posé la question de la simulation étaient :
- soit de très bons copains, lors de nos discussions cul collectives en milieu alcoolisé
- soit des mecs qui, malgré leur envie manifeste de coucher avec moi, n'y sont pas parvenu (j'ai trouvé que poser la question laissait planer un sérieux doute sur leurs compétences :D)

Mentir ? Peut-être, tout dépend de ce que représente l'autre.
Mais simuler ? Pourquoi ? Ca risque d'empirer les choses, que le simulateur soit l'homme ou la femme... Je préfère être guidée pour du coup être sure de faire plaisir. Après il y a des façons de
faire plus ou moins vexantes ou blessantes...


Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook