Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 12:00


 

Olivier lit le blog grâce à la page Twitter de LFPQ. Il est l'auteur du blog : J'dis ça, j'dis rien.

Quand il m'a envoyé son texte, j'avoue, j'étais dubitative. Les méthodes de séductions m'agacent en générale, même si, je dois l'avouer, certaines fonctionnent. La drague cash ? bof... Je ne suis pas certaine que ça fonctionne ? Ou, pour nuancer mon propos, je pense que ça fonctionne si le mec est intelligent, fin et cultivé... Bref, une technique à tester méditer ! 

 


 

Olivier

 

 

Drague cash

 

"Je suis réalisateur et ma mère est morte hier en me laissant une fortune, je ne sais pas quoi faire". Voilà une histoire torturée qu’un mec est capable d’hurler à l’oreille d’une fille au milieu d’une piste de danse pour la charmer.

 

S’inventer une vie et imaginer des scenarii de fou, en se disant que sa personne n’intéressera pas une fille que l’on voudrait voir nue est à mon sens inutile, voire méprisant pour elle comme pour le mec.

 

Rien ne vaut la méthode cash

 

Seul pré-requis : avoir confiance en soi. Cela permet de ne pas aborder une situation de drague comme un entretien d’embauche dans un cabinet de consulting allemand spécialisé en nanotechnologies coréennes.

 

Cela autorise surtout à susciter des réactions de la part de la target du moment. Draguer en mode cash, c’est dire ce dont on a envie, ce que l’on attend de l’autre et rapidement.

 

Exemple : un mec arrive dans une soirée, identifie la fille qui lui plaît et fonce droit sur elle pour lui dire "Salut, je veux juste te prévenir que je vais certainement essayer de t’embrasser pendant la soirée. Donc ne prends pas peur, mais penses-y" et partir.

 

C’est d’autant plus simple quand on ne souhaite que des moments faits de rires et de plaisirs partagés. Après, je ne connais personne qui ait expérimenté le : "Je cherche la mère des petits-enfants de ma maman". Au secours.

 

Je n’ai pas dit bourrin

 

Ne pas tourner autour du pot pendant 4 ans ne veut pas pour autant dire sauter sur la fille ou lui demander si elle s’appelle Ingrid et si elle baise. Cela ne veut pas non plus dire que l’on doit l’embrasser en ayant exprimé moins de 140 caractères (un twitter kiss en somme).

 

Exemple : au cours d’une discussion, un mec bloque sur le cou de la fille et le trouve follement attirant,  parce qu’elle a l’air d’avoir la peau ultra douce. Le mec enclenche le mode cash et dit "Je change de sujet deux secondes parce que je bloque sur ton cou depuis quelques minutes. Je me demande quel goût a ta peau. J’ai envie de le toucher, voir d’y déposer un baiser. C’est fou non ?"

 

Quoi que l’on cherche, le dire simplement permet à la demoiselle de se faire une idée de la chose. Pas de mensonges, juste un partage d’envies. On se dévoile et elle aussi. Cela suscite ses réactions et lui permet ainsi de parler d’elle... Oui, le mode cash, c’est aussi éviter de monopoliser la parole.

 

Exemple : en boite de nuit, une brune incendiaire top modèle passe avec ses deux copines. Aucun mec n’ose l’aborder parce qu’elle est plus grande que la majorité d’entre eux. Le mec cash y va et lui dit "Salut, j’ai une question à te poser. Pourquoi aucun mec ne vient te voir alors que tu es magnifique ? Tu as la réponse à la question ?"

 

"Ouh le prétentieux !"

 

La drague cash suscite souvent la surprise. Il faut s’y attendre. Pour autant, cela permet de montrer ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas. Et quand on le fait, ça fait du bien. Hein les gars ! Pas de mensonges ni de stratégie à plusieurs entrées. On pose les choses et on voit comment ça réagit en face.

 

Exemple : au rayon draps d’un magasin, un mec ne sait pas quelle taille ni quel tissu de housse de couette il doit prendre. Une jolie fille fait également son choix à côté de lui. Le mec va la voir et lui demande son avis et suis son conseil parce qu’il est d’accord avec ses goûts. A la fin de la discussion, il lui dit "Nous avons donc les mêmes goûts. Je trouve dommage de nous quitter comme ça pour deux raisons : la première est que si la taille n’est pas la bonne, je ne saurai qui appeler pour me plaindre. Je suis donc obligé de te demander ton numéro. La deuxième est qu’il serait normal, à mon avis, d’essayer ces draps ensemble. Qu’en penses-tu ?"

 

Face à ça, la fille se sent mise à nue, surtout s’il s’agit d’un avion de chasse. " Merde, il me baratine pas, il va droit au but". Elle aura ensuite tendance à se dire "il se fait pas chier celui là. Je me demande s’il va pouvoir marcher tellement il a les chevilles qui enflent". Ha ? Le mec n’a pas le droit de bien s’aimer et de savoir ce qu’il veut ? Bien sûr que si. Cela renvoie simplement à la fille qu’elle a toujours tendance à plus cogiter que le mec.

 

Bah c’est vrai ! Une fille, ça réfléchit, ça se pose des questions, seule et en groupe. Puis ça se repose les mêmes questions plusieurs fois. Il arrive aussi qu’une fille dise le contraire de ce qu’elle veut. Oui.

Il faut donc souvent lui laisser un peu de temps pour se positionner face au mode cash. Mais sachez une chose : le mode cash fonctionne, simplement parce qu’il exprime l’honnêteté.

 

Et ça, celle à qui on a envie de faire visiter son lit, elle le kiffe car cela flatte son ego.

 

Après, j’dis ça, j’dis rien.

 

PS : tous les exemples qui ont illustré ce billet sont uniquement des témoignages rapportés par des ami(e)s.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Les hommes pensent que...
commenter cet article

commentaires

Audrey 26/07/2011 19:32


J'ai déjà eu droit une fois à la première situation. J'ai cru que j'allais fondre tellement le garçon était beau. Ce qui était bien c'est que son approche est restée quand même subtile sans y aller
franco comme un bourrin!


La Brunette 13/06/2011 11:00


Je SURkiffe le premier exemple ! Moi ça me ferait craquer... Bien que j'ignore la réaction que j'aurais sur le fait.


Mr dubitatif. 18/04/2011 12:34


Je suis ultra pour également et les résultats peuvent être spectaculaires ( quoi que la parisienne a tendance à être un peu hautaine )éà deux conditions :
- la confiance en soit comme deja dit
- ne pas avoir un physique pas repoussant. Quoi qu'en dise la gente féminine le truc "cool" se te transformera en "degout" suivant l'aspect physique du dragueur.


lea 04/04/2011 15:16


PS: il faut vraiment arreter de croire ce que raconte les bouquins du genre la Drague pour les Nuls :-)


lea 04/04/2011 15:14


atroce. je crois que meme si un mec me plaisait , à partir du moment ou il me sortirait des trucs aussi gnan-gnan et ridicule, je m'enfuierais quand meme en courant. l'humour c'est bien quand c'est
drole en fait :-)


Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook