Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:00

 

Une fois n'est pas coutume, je publie un petit bout de « Les filles pensent que... la vie de couple n'est pas un conte de fées ». Cet extrait parle des relations qu'on entretient avec ses copines célibataires quand, de notre côté, on est en couple. Parfois on se coupe de nos amies parce qu'on vit dans une bulle d'amour, ce qui est tout à fait stupide si vous voulez mon avis, mais parfois ce sont elles qui nous excluent du groupe. De petites réflexions en mises à l’écart, les « sans mec » ne sont pas très tendres avec les « avec mec ».

 

roy lichtenstein

 

« Tu ne peux pas comprendre, maintenant tu es en couple


Voilà la phrase qui, telle une gifle, nous frappe de plein fouet lorsqu’on quitte le marché du célibat. A croire que notre cerveau nous a quittée au moment où on a rencontré notre mec. Soit, il part un peu mais il revient une fois nos phéromones calmées.

Pourquoi ne serions-nous plus capable de comprendre les problèmes de célibataires ? Aux dernières nouvelles, être en couple n’était pas inné. Nous aussi on sait ce que c’est que de tomber sur un connard crapaud qui nous prend pour une pauvre fille quiche. On a trop souvent vécu les matins, comprendre 4h du matin, où une petite voix masculine nous glissait à l’oreille : « C’était très sympa, on s’appelle ». On savait que les probabilités qu’il le fasse étaient faibles, pour ne pas dire nulles, mais ça ne nous empêchait pas de nous faire des films.

On se souvient des journées de déprime où on avait l’impression que jamais on ne trouverait le grand amour. On en a bavé avant de trouver notre Prince charmant. Ca nous place donc en excellente position pour comprendre les problèmes auxquels nos copines en manque d’amour sont confrontées. Nous exclure de leurs vies sous prétexte qu’on n’y comprend rien c’est vexant et surtout, c’est complètement à côté de la plaque.

 

« Depuis que tu es avec ton mec, tu as changé »


Effectivement, certaines filles qui n’avaient jamais regardé un tableau de leur vie peuvent se découvrir une passion pour l’art contemporain grâce à leur homme, galeriste. D’autres peuvent se mettre à pousser la chansonnette parce que Monsieur joue de la guitare dans un groupe de rock le week-end. Découvrir de nouveaux centres d’intérêt c’est aussi ça les bons côtés de la vie de  couple. L’autre nous embarque dans son univers et parfois, on y adhère. C’est un échange intellectuellement enrichissant. On ne change pas de personnalité pour épouser celle de notre mec, on s’ouvre à d’autres centres d’intérêt. On ajoute les passions, on ne les remplace pas.

En revanche, il peut arriver qu’une même fille, après avoir aimé l’art et la musique, décide que sa véritable passion c’est le camping, son mec du moment étant un fervent adepte des nuits à la belle étoile. C’est ce qu’on appelle le syndrome de la fille caméléon, elle change de personnalité et de goût en fonction de son flirt du moment.

 

« Depuis que tu es avec ton mec, on ne se voit plus »


Voilà un point qu’on ne contredira pas trop. On mettra cependant un bémol : ce n’est pas qu’on ne se voit plus, c’est qu’on se voit moins. Dans notre argumentaire, la nuance est importante. Désormais nos semaines se partagent entre nos amies, notre amoureux, notre boulot et si on arrive à trouver quelques minutes pour nous, on sera contente. 

Nous reprocher notre manque de disponibilité est injuste. On essaye au maximum de ménager notre emploi du temps et les susceptibilités de chacun. Déjeuner avec les collègues, soirées avec notre mec et brunch avec les copines. En cas de déprime d’un membre de la bande, on arrive à la vitesse de la lumière avec un pot de Nutella dans une main et des DVD dans l’autre. Si les filles ont envie de faire la fête, on laissera sans regret notre chéri à la maison.

Alors oui nous avons un peu moins de temps à accorder aux autres, mais de là à dire qu’on n’en a plus du tout ça serait extrêmement injuste.

 

« On a organisé une super soirée mais juste entre filles tu vois ? »


On voit bien, très bien même. La dernière fois qu’on a vérifié, on était toujours une fille. On ne comprend donc pas la raison de notre exclusion. Avoir un mec signifierait-il qu’on ne peut plus faire de soirées avec ses copines ? Ravie de l’apprendre. Donc quand on a envie de sortir, d’aller danser, de rigoler jusqu’à 4 heures du matin entre nanas, on fait une croix dessus à cause du gars qui ronfle à nos côtés ? Personne ne nous avait prévenues de cette clause dans le contrat. Le ronfleur, lui, a la chance de continuer de faire ses soirées « entre mecs ».

Si les sorties « juste entre filles » ne sont plus pour nous, que nous reste-t-il ? Les soirées en amoureux et les soirées de couple ? La diversité n’est pas à son apogée. Ce n’est pas parce qu’on apprécie les soirées à deux, qu’on ne trouve pas plus trépidant et plus dingue de sortir sans homme. Quant aux soirées « couple », personne n’a envie de ne faire que ça, soir après soir. Trouver cette parfaite osmose où les quatre, huit, dix ? protagonistes s’apprécient sincèrement n’est pas toujours simple.

 

Bref, nos copines nous manquent et on aimerait bien les retrouver (en couple ou célibataires). Elles devraient savoir que mec ou pas mec, on sera toujours présentes pour elles, qu’on aura toujours envie de passer du temps avec elles et qu’elles restent indispensables à notre équilibre. A qui pourrait-on se plaindre de notre amoureux sinon ?  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Love etc
commenter cet article

commentaires

Cécile 14/05/2013 23:28

Super article, qui me rappelle mon combat quand j'étais en couple !! Bonne continuation à toi :)

Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook