Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:00


En ce moment au cinéma deux films sur la maternité. « Comment font les femmes » fait culpabiliser si on est maman (comment rivaliser avec cette wonderwoman ?) ou ne donne pas envie d’en avoir (voir s’agiter Sarah Jessica Parker dans tous les sens fatigue). « Un merveilleux événement » partage également. Avoir un bébé semble être merveilleux mais on se demande si notre couple y résistera ?

Portraits de maman qu’on rencontre souvent.

 

Un heureux événement

"Un heureux évènement"

 

Maman invisible

 

La dernière fois qu’on a eu de ses nouvelles, c’était à l’annonce de sa grossesse. Le médecin ne lui a pas recommandé le repos mais elle estime qu’elle est mieux allongée chez elle. Pour la voir, une seule solution : passer dans son appart. Au début, on le fait avec plaisir mais rapidement on aimerait bien que les efforts se fassent des deux côtés.

Le jour de la naissance du bébé, le reste du monde disparaît. Sa famille et ses amis n’existent plus. Son mari est toujours là, mais il joue un rôle secondaire. Tout ce qui compte désormais, c’est son enfant.

 

Elle ne sort plus : « Je ne vais pas imposer un trajet de 10 minutes en bus à mon petit cœur ». Elle ne le quitte jamais : « A 18 mois il a encore besoin de moi 24h/24, 7 jours sur 7. Je n’ai confiance en personne pour s’en occuper. Je suis son point de repère, il ne peut pas vivre sans moi ». Sa conversation n’a qu’un seul thème : « En ce moment sa digestion est toute perturbée alors quand je le change... »

 

Régulièrement elle aime nous rappeler que : « Tu comprends pas, tu n’as pas d’enfants ». Le message est limpide : sans enfant il nous manque un bout de cerveau. On ne peut pas comprendre qu’un bébé change la vie, impose des horaires, fatigue, est une source d’inquiétudes. Nous, les « sans enfants », on ne voit que les aspects positifs : on joue avec, on leur donne et on reçoit plein d’amour. On vit dans un monde de bisounours.

 

Maman Wonder Woman

 

Ces mamans-là jonglent entre leurs enfants, leur carrière, leur amoureux avec une facilité (?) déconcertante. Elles arrêtent de bosser et continuent de boire des cafés cocas avec leurs copines à quelques jours de leur accouchement (voire à quelques heures). Elles se sont battues (non le mot n’est pas trop fort, il y a du sang des larmes) pour obtenir une place en crèche.

 

Expertes en organisation, elles arrivent à faire garder leur bébé pour passer du temps en amoureux avec leur mec, se faire un ciné entre copines ou passer deux heures chez le coiffeur à se faire papouiller. Dans le pire des cas, elles emmènent leur enfant partout, partant du principe qu’un enfant n’est pas une contrainte ni un obstacle. Son enfant fait partie de sa vie, il n’est pas sa vie. Nuance de taille.

 

Maman célibataire

 

Quand on les regarde, on ne peut être qu’admirative. Elles gèrent leur progéniture, leur boulot et leur maison toutes seules. Leur mec est soit parti, soit trop souvent absent. Pas de soutien moral ou financier, elles affrontent les difficultés comme elles peuvent et en général, elles assurent.

 

Anniversaire du petit dernier, ménage de l’appartement, dentiste pour l’aînée, courses pour le dîner, dossiers à boucler avant la fin de la semaine, gérer la gastro de deux enfants, fiche d’impôts à remplir… l’option « prendre un peu de temps pour soi » n’existe plus. Sauf quand elles ont la chance d’avoir une famille qui les soutient.

 

 

Je vous entends d’ici : « seulement trois ? » Rendez-vous compte si je devais « croquer » chaque maman ? C’est une encyclopédie que je vous écrirais. Une chose est sûre, il y a presque autant de manières d’être maman qu’il y a de femmes sur la terre.

Un peu comme les accouchements, rien ne sert d’écouter les histoires des unes et des autres en pensant que la même chose vous arrivera.

En tout cas, félicitations les mamans ! Vous me bluffez un peu plus chaque jour. 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Life
commenter cet article

commentaires

assia 18/10/2011 23:05


je n'est pas la chance d'être maman encore trouver l'heureux papa n'est déja pas chose facile :))
mais un heureux evenement ma vraiment plût entre la relation entre la mére et son mec et cel avec son bébé c'est bluffant comme nos vie change totalement sa revien a l'article que tu as écrit sur
l'effet papillon :)
en tous cas le blog juste AMAZING je me regale en le découvrant ce soir encore bravo pour le blog et le super livre :)


Marina 11/10/2011 23:24


Vive les mamans! :)

Superbes descriptions que tu nous as faites...

J'ai toujours admiré les maman wonderwoman et je trouve ça super de continuer à vivre de manière "quasi normale" quand on a un bébé.

Mais je me dis que derrière leur apparence sûre d'elle et super organisées elles doivent aussi cacher des doutes et des failles comme toutes les autres...


Lucie de Paola 11/10/2011 23:34



Sûrement, elles restent humaines finalement :) Même avec une méga organisation, parfois, elles aussi doivent craquer.



petite parisienne 11/10/2011 20:47


Je note! :) (vu la bande annonce mais j'étais hésitante ;-))
et pour la fraise tagada, je suis de parti pris j'adore les tagadas et le rose ;-) (surtout le rose ;-))


Lucie de Paola 11/10/2011 23:35



:)



Gentil Salaud 11/10/2011 03:14


Les gosses des autres. C'est mignon tout plein quand ça dure deux heures.
C'est le meilleur contraceptif. Surtout pour le gars, qui n'en retire rien du tout. Au moins le femme est le centre de l'attention et c'est normal. Le gars, il perd son sommeil et sa vie sexuelle,
et personne ne le plaint. Quelle cruauté.


Lucie de Paola 11/10/2011 23:36



Moi j'aime quand tu ne perds pas le nord ;) Mais rassure toi, je plains mes amis qui sont pères et qui ne dorment pas :)



Un célibat au goût de Nutella 10/10/2011 21:28


Moi je suis anti-reproduction. (pour moi je parle hein, pas pour les autres) Je n'aime pas les enfants et l'idée d'être mère ne m'attire pas. (ça ne m'empêche pas d'admirer les nanas qui jonglent
entre boulot et gamins comme si c'était trop facile)


Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook