Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 11:47

 

En ce jour de fête des mères, je vous devais bien un article « maman ». Cette année est d’autant plus spéciale pour moi que c’est ma première fête des mères. Dans quelques années, je recevrai avec amour des colliers de nouilles, des dessins abstraits, des poèmes récités avec sérieux, des vases en pots de yaourt et autres bidules auxquels auront pensé les futurs maitres/maitresses de ma fille. Par avance : merci les amis, j’aime aussi beaucoup les vrais bijoux. Je dis ça, je dis rien.

En attendant, je me rends compte que la maternité m’a changé. La preuve en 5 points.

Autant vous dire que j’aurais pu écrire une encyclopédie mais bon, depuis que je suis maman, j’ai moins le temps d’écrire des encyclopédies !

 

 

maman cool emoiemoi

 

Être une jeune maman c’est :

 

Être atteinte d’un virus particulièrement virulent qui se propage à la vitesse de la lumière et qui ne fait que croitre à mesure que notre enfant grandit. Ce virus touche essentiellement les parents mais peut, de temps à autre, s’attaquer à l’entourage proche de l’enfant (grands-parents, tantes, oncles, amis des parents…). Cette maladie est plus connue sous le nom de « C’est pas parce c’est ma fille mais avoue qu’elle est trop mignonne ! ». Cette maladie est facile à reconnaître, elle nous pousse à dire 150 fois par jour : « C’est pas parce c’est ma fille mais avoue qu’elle est trop mignonne ! ». Pour le moment, aucun vaccin n’a été trouvé et l’épidémie demeure importante dans les maternités.

 

Avoir des goûts vestimentaires douteux. Avec l’arrivée d’un bébé on prend moins le temps de s’habiller (ce n’est pas faute d’envie mais plutôt par manque de temps) donc on enfile ce qui nous tombe sous la main. Si d’aventure notre progéniture nous laisse un peu le temps de redevenir une fashion victime c’est sans compter les tâches de lait, de purée ou de compote qui viennent maculer notre joli top. Le pire c’est quand on ne s’en rend pas compte et qu’au beau milieu d’une conversation de boulot quelqu’un se penche vers nous pour nous glisser à l’oreille : « Tu as un bébé non ? » en désignant la tâche.

 

Dépenser un salaire en produits de beauté. Un petit tour chez Sephora et hop, on prend une crème ultra hydratante, de la BB crème, de la CC crème, du fond de teint, de l’anticerne, une ombre à paupières qui illumine le regard, un mascara qui allonge les cils mais qui ne s’effrite pas et un joli rouge à lèvres. En multipliant les couches, personne ne devrait voir qu’on a des valises ET des cernes, le tout parfaitement mis en valeur par un teint cadavérique dû à un manque de sommeil évident. Pour celles qui ont des problèmes capillaires, on ajoutera des shampooings, après shampooings, masque et anti frisottis à notre panier.

 

Ne plus connaître de période de dépression type « je suis moche, je suis nulle, je n’y arriverai jamais ». En effet, notre bébé est le meilleur égo boost du monde ! Dès qu’il sait taper des mains, il ne s’arrête plus. On change sa couche ? Clap, clap, clap. On ferme les volets ? Clap, clap, clap. On éternue ? Clap, clap, clap. Quand on arrive dans une pièce, il arrête ce qu’il fait, nous offre son plus beau sourire (plus ou moins édenté) et crapahute jusqu’à nous en poussant des petits cris de ravissements. « C’est qui la plus belle ? » MAAAAA-MAN ! « Moi, je t’aime plus grand que l’univers ma maman chérie ! ». Profitons de ces merveilleux moments et gardons)-les en mémoire pour les jours où, dans toute la splendeur de l’adolescence, ils nous enverront valdinguer. « Putain mais tu comprends rien ! », « Pfffff, fais chier bordel »…

 

Faire face à un taux inhabituel de niaiserie dans notre sang. En effet, on s’extasie pour tout et surtout pour n’importe quoi. « Oooooooh mais tu as vu ? TU AS VU ? Elle a baillé ! C’est pas trop mignon ?! », « Oooooh mais regarde, REGARDE, elle s’est retournée du dos sur le ventre ! C’est complètement dingue ! », « Oh mon dieu !!! OH MON DIEU, elle a dit « Aheu » ! C’est trop mignon », « Hallucinant ! Viens voir, VIENS VOIR, elle a fait caca dans le pot ! »… Absolument, les parents sont béats devant des selles sachez le. Chaque battement de cils de notre enfant est un miracle de perfection qui frise le sublime.

 

 

En résumé, les jeunes mamans ont des neurones en moins mais une bonne dose d’endorphines en plus. Bonne fête les mamans !

 

Signé : La maman d'Alice (ah oui j'oubliais, quand devient parent on perd son identité si j'en crois la crèche, le pédiatre, les autres parents qui ne m'appellent jamais par mon prénom ou mon nom). 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Babylove
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 10:00

 

Chers parents, ce message est pour vous. Une chose est sûre, les bébés grandissent à la vitesse de la lumière et à peine ont-ils mis un pyjama trois fois qu’il est déjà trop petit. Rapidement, votre appart a plus de vêtements taille choubidou que de 40/42. Si vous pensez avoir un autre bébé, vous empaquetez bodys, brassières, jeans, robes et les conservez précieusement au cas où… Si c'est le dernier, vous les vendez sur « Le bon coin » ou « ebay » histoire d’avoir des sous pour racheter de nouveaux petits ensembles à la bonne taille.

 

En ce qui me concerne, je vous conseillerais d’en donner. Je comprends l’envie, le besoin de garder ou de revendre mais devant les piles qui s’accumulent, je suis certaine que vous pouvez soustraire quelques éléments qui pourront aider les autres sans vous ruiner pour autant. Il n’y a pas d’âge pour être solidaire. Les bébés aussi peuvent s’y mettre !

 

 

Emmaus Monoprix

#1gestepourlespetits

 

Cette semaine, et jusqu’au 25 février, les magasins Monoprix collectent vêtements, chaussures, doudoux, linge de maison spécial bébé pour l’association Emmaüs. Si vous aviez la flemme de chercher à qui donner votre surplus de fringues, voilà une solution. Vous collez des textiles ou des peluches propres (ça tombe sous le sens mais il est bon de rappeler des évidences) dans un sac fermé et hop, dans les collecteurs. Les articles récupérés seront donnés à des familles dans le besoin ou seront revendus à petits prix dans les magasins Emmaüs. Les chose trop abimées seront, quant à elles,  recyclées et serviront de matières première pour la confection de nouveaux tissus ou d’un isolant écologique. Aucune excuse pour ne pas donner !

 

Si vous êtes sur instagram n’hésitez pas à poster une photo de votre don avec le hashtag #1gestepourlespetits. 

 

Liste des Monoprix participants 

 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Babylove
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 12:00

 

Sur Internet tout le monde (ou presque) a lu ou entendu parler de Janine di Giovanni. Elle a fait couler beaucoup d’encre en écrivant pour Newsweek des absurdités sur la France telles que le lait qui coûterait 6 euros le litre ou les paquets de couche gratos quand on est jeune maman…

Les internautes ont commencé à fouiller sur le web pour retrouver des articles de Madame di Giovanni et j’ai vu plusieurs fois passer « Nous vous apprendrons à faire l’amour à nouveau » publié en 2009 pour « The Guardian ».

J’ai tellement ri que j’ai voulu partager cette merveille avec vous.

 

couple lit

  

Tous les passages en italique sont des traductions de l’article. 

 

Et que ça saute !

 

Janine nous raconte qu’après son accouchement, une sage-femme lui a prescrit des séances de rééducation du périnée. Choquée par cette pratique, « Je suis trop puritaine pour vous expliquer dans quoi je me suis embarquée » dit-elle, elle se demande à quoi ça sert. « C’est pour pouvoir refaire l’amour et retomber enceinte rapidement. Et faire plein de bébés » lui dit une amie.

 

Je me demande OÙ ces femmes sont allées chercher cette explication ? Peut-être que c’est plus sexy que la vérité ? Attention, je me lance dans des explications glamour.

Toutes les femmes enceintes (et celles qui se sont un minimum renseigné) savent que la rééducation du périnée est importante pour prévenir une descente potentielle d’organes plus tard. En effet, cette rééducation s'occupe des muscles qui soutiennent les organes contenus dans le bassin, à savoir le rectum, le vagin et la vessie. Ça évite aussi les fuites urinaires. J’avais prévenu que ça allait être sexy.

 

Chère Janine, avant de refaire l’amour, assurez vous que vous pouvez rire sans mouiller votre culotte par inadvertance. On ne sait jamais, ça peut être utile.

 

Pour info, toutes les femmes n’ont pas besoin de rééducation périnéale. C’est un bilan avec un(e) kiné qui vous le dira.

 

Procréez !

 

« Vous avez besoin d’un moyen contraceptif ? » me demanda une sage-femme le lendemain matin. Était-elle sérieuse ? Non merci. Mais avait-elle du Valium ?

 

Nous comprenons donc que notre amie Janine ne risque pas d’avoir de relations sexuelles avant un moment ou ne sait pas qu’il est possible de tomber enceinte à son retour de couche. J’avoue que j’aurais adoré qu’elle tombe enceinte avec un bébé en bas âge.

Alors qu’elle trouve complétement dingue qu’on puisse penser à refaire l’amour juste après avoir accouché, elle trouve tout à fait normal de réclamer du Valium.

 

Chère Janine, vous êtes la caricature de l’Américaine flippée qui a besoin d’être sous médoc pour vivre une vie normale.

 

T’as vu tes seins ?

 

Au lieu d’essayer d’allaiter, ce qui est mal vu en France parce que ça déforme votre poitrine, j’aurais dû tout faire pour plaire à mon mari.

 

Comme je le disais dans un article précédent, la France est un pays plutôt pro-allaitement. A l’hôpital, on vous encourage à allaiter et il n’y a aucune information sur le lait infantile (les publicités pour le lait 1er âge sont d’ailleurs interdites), quand vous ne souhaitez pas donner le sein, on vous parle quand même de la « tétée de bienvenue ».

 

Chère Janine, en France, jamais personne dans le corps médical ne vous parlera de l’esthétique de vos seins. En revanche, ils s’attacheront à la santé de votre bébé. Sauf si vous vous adressez à un chirurgien plastique.

 

 

De l’origine des choses

 

Janine est décidemment très choquée par cette histoire de rééducation périnéale. Selon elle : « cette technique a été inventée pendant la Première guerre mondiale, lorsque tous les jeunes hommes étaient tués et que les jeunes femmes devaient procréer le plus rapidement possible des petits Français. »

 

J’avoue que je ne m’étais jamais demandé quelle était l’origine de cette pratique. Essentiellement parce que je m’en fiche complétement. Mais comme ma copine la journaliste américaine n’a pas mentionné de source, je suis allée faire un petit tour sur Google. Ne voulant pas faire une thèse sur le sujet, j’ai trouvé quelqu’un qui l’avait fait. Enfin c’est un mémoire de M2 mais ça nous ira.

 

« Dispositifs et résultats d’enquête pour garantir la sécurité et la qualité des soins de rééducation périnéale féminine » soutenu par Hélène Bouchet. Merci Hélène, j’ai appris plein de choses grâce à toi.

 

« C’est un gymnaste suédois, le major Thure-Brandt, qui fit apparaître en 1844 pour la première fois la notion de gymnastique gynécologique. Il devient alors le promoteur d’une méthode qui a recours à certaines manœuvres de massage consistant en une mobilisation de l'utérus accompagnée de certains mouvements des membres inférieurs qui enrayent les hémorragies ou les favorisent »

 

Nous sommes donc bien avant la première guerre et les volontés natalistes de la nation française.

 

Janine, Janine, Janine… une fois de plus ton imagination débordante t’a menée loin, bien loin de la vérité.

 

Ventre plat

 

Une fois la rééducation du périnée terminée, vous pouvez faire des séances d’abdos avec votre kiné. Là encore, il ne faut pas s’imaginer des séances de crunch comme dans les salles de sport. Les exercices qu’on pratique sont faits pour renforcer le tonus musculaire complétement détendu après la grossesse de votre ceinture abdominale.

 

C’est pourquoi, évidemment, les Françaises rentrent dans leur jean moulant un mois après avoir accouché.

 

J’observe mon ventre à mois +6 et je m’interroge. Serais-je la seule Française qui n’a pas perdu tous ses kilos après sa grossesse ? Serais-je la seule qui ne peut pas rentrer son ventre dans un jean moulant ? Si ça se trouve, je ne suis pas Française en fait. Je ne vois pas d’autre explication puisque Janine a dit que je devrais rentrer dans un micro jean depuis 5 mois déjà.

 

« Française » : n.f. Jeune poule pondeuse intéressée

 

Les Françaises tombent rapidement enceinte, encore et encore (plus vous avez d’enfants en France, plus l’État vous donnera d’argent. Vous aurez de l’argent pour tout, des couches aux soins médicaux).

 

Evidemment que les Françaises tombent rapidement enceinte. Elles font de la rééducation périnéale et des abdos pour plaire à leur mari. Toutes celles qui galèrent pour avoir un bébé apprécieront.

Chères lectrices, pourriez-vous avoir la gentillesse de me dire OÙ je dois m’inscrire pour avoir des couches gratuites jusqu’aux 3 ans de ma fille ? Ça m’intéresse et comme il semble que Janine y ait eu droit, je ne vois pas pourquoi pas moi.

 

Elles n’ont pas de cellulite ou de vergetures parce que, en grande majorité, elles ont des enfants quand elles sont jeunes.

 

Le truc des vergetures c’est que personne ne sait comment les prévenir/combattre. Il semblerait que ce soit davantage lié à un problème hormonal qu’à une question de peau. L’âge que vous avez ne joue donc pas puisque même des adolescents (fille ou garçon) peuvent voir apparaître de jolies zébrures roses/violettes sur différentes parties de leur corps.

Ma source est ma gynécologue et une endocrinologue à qui j’ai posé la question.

 

Question bonus : c’est quel âge « jeune » ?

 

Minces, sexy et autoritaires, vive les Françaises

 

Oh et elles ne prennent pas de poids quand elles sont enceintes. La prise de poids maximum autorisée est de 13 kilos et la plupart ne les atteignent même pas.

 

Mais absolument Janine. En France on ne grossit pas quand on est enceinte. Moi même, je n’ai jamais été aussi svelte que pendant ma grossesse. Mon ventre n’était qu’une illusion d’optique pour pouvoir m’asseoir dans les transports en commun. D’ailleurs on en riait avec mes copines de cours d’accouchement. « Ahahah ! J’ai pris 3 kilos et je suis à 8 mois de grossesse. Quand je pense aux Américaines qui prennent toutes du poids alors que nous non. C’est tellement formidable d’être Française ! »

 

 

Je vous épargne la fin de l’article où dans le désordre, les Françaises n’ont pas besoin de faire de sport, elles gueulent sur leur enfant en les insultant, les petits Français savent manger des escargots dès l’âge de 5 ans et disent « bonjour Madame » dès qu’ils rencontrent des étrangères.

 

Bref, si j’étais Janine, je me réincarnerais en Française lors de ma prochaine vie. 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Babylove
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:56


Depuis hier, la photo qui fait parler sur internet c’est celle ci dessous. Le top modèle Gisele Bundchen qui allaite sa fille Vivian âgée de un an. Pro et anti allaitement y vont tous de leur commentaire sans se dire que finalement, chacun est libre de faire ce qu’il veut du moment qu’on n’emmerde personne.

 

Gisele-Bundchen

 

En 2010, Gisele Bundchen déclarait dans les colonnes de Harper’s Bazaar : « Ici aux États Unis, certaines personnes pensent qu'il n'est pas nécessaire de nourrir par voie naturelle leur enfant. Je voudrais leur poser une question: 'Ca ne vous dérange de gaver de produits chimiques vos nouveaux-nés, si fragiles?' A mon avis, il devrait y avoir une loi obligeant les femmes à allaiter leur bébé pendant six mois. Sinon, jeunes mamans, vous le payerez tôt ou tard ».  

Cette déclaration (pas du tout culpabilisante) ne prend pas en compte que le lait maternel est altéré par tout ce qu’on mange et tout ce qu’on boit. Si on se gave de trucs pas sains, aucune chance que notre lait soit bon pour notre bébé. D’autre part, je ne vois pas trop en quoi « on paye » de ne pas allaiter notre enfant ?

 

Jusqu’à ce matin, je trouvais donc les propos du mannequin complétement débiles mais surtout sans intérêt. Et puis en lisant ma TL sur twitter, j’ai vu ce merveilleux article passer. (Merci @unblogunemaman). Le magazine Closer a fait un article édifiant sur l’allaitement passé 6 mois.

 

« Oui sauf que quand on connait l'âge du bébé, on a des frissons dans le dos. Vivian a plus d'un an ! » Carrément des frissons dans le dos et des points d’exclamations ! Je n’ose imaginer ce qui se passe quand la journaliste regarde un film d’horreur.  

« Surtout lorsque l'on sait que le sevrage d'un bébé se fait vers 6 mois. » Ah ? Ravie de l’apprendre. Je pensais que c’était la diversification à partir de 6 mois.

« En ce qui concerne la libido, pas sûr que Tom Brady le mari de Gisele ait des envies très coquines lorsqu'il assiste à ce genre de scène » Parce que tout le monde le sait, la vie sexuelle s’arrête dès qu’on allaite. Si on suit le raisonnement de l’auteur, c’est ceinture pendant les 6 mois qui suivent la naissance de votre enfant si vous l’allaitez. Ah ?

Et la phrase de conclusion qui tue (toujours avec un point d’exclamation) : « Attention Gisele, la date de péremption est passée de 6 mois déjà ! ». Gisele, ton bébé est un yaourt, méfie toi.

 

Personnellement, je ne suis ni pour ni contre l’allaitement maternel. J’estime que chacun fait ce qu’il veut et surtout ce qu’il peut. Certaines femmes ont très envie d’allaiter mais doivent arrêter rapidement pour des raisons diverses (douleurs, reprise du boulot, problèmes de lactation…) D’autres n’ont pas du tout envie et sont traitées comme des mauvaises mères. Je me souviens que lors de mes cours de préparation à l’accouchement, celles qui souhaitaient donner le biberon n’avaient aucune information. C’est anormal.


L’allaitement (ou pas) est un choix personnel et je ne vois vraiment pas pourquoi les gens viendraient s’en mêler. La seule fois où ça m’a vraiment choqué c’est quand j’ai vu un petit garçon dans le métro soulever le pull de sa mère pour chopper son sein et boire. Il avait 5 ans passés… C'est déjà assez difficile d’être maman, pas besoin de leçon de morale dans un sens ou dans un autre, merci. 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Babylove
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 00:00

 

Enceinte, j’ai failli assister à la Mum to be party mais ma fille en avait décidé autrement. Elle voulait être là ! J’ai donc attendu qu’elle arrive pour pouvoir m’inscrire à l’After mum to be party et je dois dire que nous avons été enchantées.

 

After Mum to be party

Notons que je suis plus absorbée par ma fille que par mes ongles

 

 

Depuis 2010 Christel organise des Mum to be party. Un moment où les futures mamans se rencontrent, échangent, rigolent autour d’ateliers ludiques. Présentations de vêtements de grossesse, cours de portage, massages des jambes, ateliers allaitement… la liste des activités est longue et variée. Ne voulant pas que l’aventure s’arrête en si bon chemin, Christel lance les After mum to be party l’année suivante histoire de consacrer du temps aux jeunes mamans et à leur bébé. Vivement les After after mum to be party !

 

Depuis la naissance de ma fille, j’attendais avec impatience de pouvoir me rendre à une After mum to be. Dès que j’ai vu le programme sur le blog, je me suis inscrite pour une session « massage bébé / auto massage des jambes et des pieds / manucure ». J’embarque Alice dans sa poussette et nous roulons vers l’espace Weleda en bas des Champs-Élysées.

À notre arrivée, je reçois un petit badge avec mon nom et une pastille de couleur qui m’indique le programme que je vais suivre. Il y a trois groupes de  6 mamans qui vont tourner entre le stand Essie pour se faire colorer les ongles, la salle de massage dédiée aux bouts de chou et les bassines pour se laver les pieds avant de les oindre d'huiles Weleda.

 

Tout est parfaitement organisé. Des transat Nuna sont disséminés pour accueillir les bébés. Certains profitent même de l'occasion pour faire une petite sieste. L’atelier relaxation des jambes et des pieds est un indispensable quand vous marchez toute la journée avec un bébé dans les bras ou que vous poussez une poussette, portez les courses, courrez à vos rendez-vous… La pause manucure fait du bien quand, comme moi, vous n’avez pas voulu vous faire les ongles enceinte. Le choix ahurissant des vernis Essi est à tomber. Quant à l’atelier massage bébé, ma fille a adoré se faire papouiller et moi j’ai apprécié avoir les conseils d’une kiné qui sait ce qu’elle fait.

 

Indépendamment de tous ces ateliers, papoter avec d’autres jeunes mamans est un moment très agréable. On se renseigne « quel âge il a ? », on s’extasie « comme elle est choupette », on rigole quand 6 bébés se mettent à chouiner à l’unisson, on se renseigne « depuis quand il arrive à tenir sa tête ? », « elle fait déjà ses nuits ? »  des trucs qui n’intéressent pas forcément toutes nos copines mais sur lesquels on est contente de pouvoir échanger.

Et si votre bébé a besoin d’un câlin mais vos mains sont occupées, pas de problème, Chris le prend aux bras et se balade avec lui/elle. Présente sur tous les fronts, cette organisatrice de choc a un petit mot gentil pour toutes les mamans et leur progéniture. On profite donc sans mauvaise conscience de tous les bienfaits de cette After mum to be party.

 

Il y avait deux autres sessions dans la journée dont vous pouvez retrouver la présentation sur ce lien.

 

 

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller d’y aller. La bonne nouvelle c’est que ces événements ne sont pas uniquement présents à Paris ! Lille, Bordeaux, Lyon, la Mum to be party n’est pas réservé aux parisiennes. L’autre bonne nouvelle c’est qu’elle n’est pas non plus réservée aux blogueuses. Donc si vous êtes enceintes ou que vous venez d’avoir un bébé, inscrivez-vous sur la page FB.

La prochaine After aura lieu le 28 novembre au spa Clarins de Neuilly. J’avoue que je résiste pour ne pas m'y inscrire mais comme je suis sympa, je laisse ma place à celles qui ne connaissent pas encore ! 

 

PS : j'ai cru lire que les papas seraient les bienvenus à la prochaine Mum to be.

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Babylove
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 17:54

 

Ne cherchez plus la huitième merveille du monde, elle est chez moi. Depuis quelques jours, je suis l’heureuse maman d’une petite Alice. Comme disent toutes les mères que je connais « c’est pas parce que c’est ma fille mais enfin quand même, c’est la plus belle, la plus gentille, la plus intelligente, la plus parfaite… ». Sauf que moi c’est vrai !

 

Lapin

 

Je ne serai pas très présente sur le blog dans les semaines à venir mais ça tombe bien parce qu’il est l’heure d’aller vous aérer les neurones en vacances !

Si je vous manque trop, vous pouvez (re)lire les deux tomes de « Les filles pensent que.. » 

 

Alors très bel été à tous et on se retrouve à la rentrée.

 

Lucie 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Babylove
commenter cet article

Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook