Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 16:30

 

Je sais que vous lisez plus la page FB que le compte Twitter du blog mais moi j’y passe pas mal de temps. Or, en lisant ma Timeline, une vraie question est apparue. Son auteur était plutôt dans une démarche humoristique mais j’ai trouvé ça assez pertinent.

 

 

Renato alias « @Jesuisunblog » a donc twitté : « Est-ce que les filles prennent autant soin de leurs pieds quand elles ne mettent pas de chaussures d'été ? »

 

orteils

 

Je ne sais pas pourquoi, je répondrai « non » à cette question. Pourtant, mes doigts de pied sont peinturlurés été comme hiver. Esthétiquement parlant, j’avoue jouer beaucoup plus sur les couleurs l’été. Le rouge (qui reste ma couleur de prédilection) peut laisser place au corail, au bleu jean ou autres couleurs que je m’interdis en hiver. J’assortis mes orteils à mes tenues parce qu’ils sont visibles (et que ma copine Maureen est fan de mes orteils, sachez-le). Pour être honnête, je déteste voir une fille en sandales sans vernis sur les ongles, essentiellement parce que je trouve ça très moche les orteils.

 

Pour des raisons purement physiques, je prends plus soin de mes pieds en été parce que les chaussures d’été sont aussi magnifiques que « torturesques ». Entre les ampoules, les rougeurs et la peau qui durcit au talon, il faut bien faire peau neuve ! Je ponce, je crème, je mets des sparadraps et j’alterne les chaussures pour ne pas avoir mal toujours au même endroit.

En hiver, ils sont protégés par des chaussettes donc pas de soucis.

 

Et vous alors ? Vous prenez soin de vos pieds toute l’année ou juste l’été ?

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 12:00

 

Suite à une chronique de la Matinale sur Canal+, l’article le plus lu du week-end a été celui sur le vajazzling (publié il y a 1 an). Sur Facebook, Renée m’a fait remarquer que j’étais totalement out et que depuis cet hiver la mode est aux plumes et à la fourrure… Oui, vous avez bien lu. Après les strass du vajazzling, le "Foxy bikini" débarque dans vos petites culottes, ou pas.

 

foxy-bikini-wax.jpg

 

A New-York, après votre épilation intégrale à l'institut « Completely Bare », vous pourrez coller de la fourrure de renard rose sur votre mont de Vénus pour la modique somme de 140 dollars (en plus de votre facture initiale). Je dis rose mais j’imagine qu’à ce prix là, vous pouvez choisir toutes les couleurs de l'arc en ciel. Durée de la customisation : 3 jours.


Sur la photo, on a l'impression qu'un minimoy est en train de faire un cunnilingus à la jeune femme mais bon, on va encore dire que j'ai l'esprit mal placé.

 

Devant une idée aussi affligeante, ridicule, originale, l’association pour la protection des animaux PETA s’est insurgée. On peut comprendre que si voir des femmes emmitouflées dans des visons leur pose problème, voir imaginer des femmes avec de la fourrure dans leur tanga en dentelles leur donne carrément des poussées d’urticaire. « C’est complètement sordide, et c’est franchement cruel de tuer un animal pour décorer ses parties intimes »,  a déclaré Ingrid Newkirk la présidente de la PETA.

 

Après quelques hésitations, Cindy Bishop, fondatrice du célèbre « Completely Bare », a fini par céder  : «  Je respecte vos valeurs et vos opinions et j’ai été sensible à la détermination de vos actions. J’ai donc l’intention de faire les Foxy Bikini avec de la fausse fourrure ».

Alléluia, tout est bien qui finit bien ! 

 

carnivale-bikini-wax.jpg

 

Pour celles qui sont plus plumes que fourrure, elles pourront essayer le Carnivale Bikini (110 dollars en plus de votre épilation). Vert, jaune et bleu, pas besoin d’aller au Carnaval de Rio, le Carnaval vient dans votre culotte… Classe, élégant, de bon goût en somme.

 

Indépendamment du fait que je trouve ça extrêmement moche et passablement ridicule j’ai quelques questions pratiques à poser :


- on se lave comment ? « Vous ne pouvez pas mettre de shampooing dessus » nous indique l’institut. Soit, mais le gel douche ça passe ? On attend que ça sèche naturellement pour ne pas abîmer la fausse fourrure ou les vraies plumes ?

- ça chatouille quand on fait l’amour ?

- combien de mecs ont eu un fou rire en voyant notre nouvel attirail et n'ont pas pu continuer ce qu’ils avaient commencé à faire ?

- peut-on mettre des jeans et pantalons à fermeture éclair sans crainte ?

 

Pour celles et ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble, la vidéo est en fin d'article mais si vous voulez mon avis, si vous êtes prêtes à vous mettre de la fourrure sur le sexe, autant ne pas s’épiler et garder vos poils au naturel… Ca sera moins douloureux, moins cher et surtout, moins ridicule ! Mais les goûts et les couleurs...


 


 
Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 12:00

 

La célèbre marque de lingerie Etam avait marqué les esprits l’année dernière avec un show digne d’un défilé américain. Les stars étaient au rendez-vous pour applaudir la ligne de lingerie lancée par le top Natalia Vodianova. Cette année, bis repetita avec moins de showbiz étranger mais toujours autant de paillettes. Retour sur une soirée mémorable.

 

Warning : je ne suis pas une blogueuse mode donc il y aura très peu de commentaires « tendances » dans cet article. Vous voilà prévenus !

 

Etam Natalia Vodianova

 

 

Lundi soir, effervescence devant l’école des Beaux-Arts à Paris. 20h30, les flashs crépitent, les gens s’amassent devant les grilles. J’aperçois Cécile Cassel qui prend la pose devant les photographes. Voilà à quoi on reconnaît une star : elle va aux soirées sans manteau, elle a des talons hyper hauts, sourit même s’il fait froid et s’engouffre rapidement dans la salle. Le commun des mortels continue d’attendre, emmitouflé, que les portes s’ouvrent. Même s’il pleut un peu, tout le monde attend sagement.

 

Arrivée dans la salle, je cherche ma place. Evidemment, il faudra faire tout le tour du podium pour y arriver. Je passe donc près des front-rows où s’entassent les VIP. Je vous fais un rapide name dropping, dans le désordre : Julie Depardieu et Philippe Katerine (en pantalon à carreaux rouge et blanc), Elsa Zilberstein, Raphaël et Mélanie Thierry, Cécile Cassel, Gilles Lelouche, Alice Taglioni, Béatrice Dalle,  Virginie Efira, Aure Atika, Audrey Marnay et j’en oublie… (et puis surtout, je m’en fiche un peu).

La bataille des places est engagée. Il faut croire qu’il y a du surbooking parce que ma place est occupée quand j’arrive. A priori, tout le banc est « squatté » par des élèves des Beaux-Arts, ce qui n’arrange pas du tout les jeunes femmes qui nous placent. Personnellement je suis ravie, je passe du quatrième au troisième rang et je suis super bien placée. Autour de moi le staff de chez Etam (dont la directrice de collection) qui se demande si telle ou telle tenue sera bien présente ce soir.

En attendant le début du défilé, les télé et les photographes assaillent les premiers rangs. Certaines stars s’ennuient ferme, d’autres n’arrêtent pas de papoter (entre elles), tandis que quelques-unes se font coucou de part et d’autre du podium. Bref, on a hâte que ça démarre.

 

Ca y est, les musiciens prennent place, le show peut commencer. C’est une sculpturale Grace Jones qui ouvre le bal en body noir. Elle chante « La vie en rose » alors que les mannequins font leur apparition. Laissez-moi vous dire que le corps de Grace Jones à son âge, ça impose le respect (et me fait penser que je dois retourner à la gym) !

Nul besoin de parler de la maigreur des modèles (aucun bonnet supérieur à A n’a défilé) mais la bonne nouvelle, pour celles qui s’angoissent avec leur corps : les mannequins ont (presque) toutes de la cellulite ! L’autre bonne nouvelle c’est que j’en ai aperçues quelques-unes galérer avec leurs talons aiguilles. Bienvenue dans le monde réel !!!

 

Etam defile 2012

 

Au programme les Pointer Sister, Gloria Gaynor et Sister Sledge, l'ambiance musicale est assurée par les mythiques artistes de la Motown des années 1970. Toute la salle chante et sautille sur son banc (moi la première). L’ambiance monte et les mannequins improvisent quelques pas de danse et semblent vraiment s’amuser. (Ce qui change des défiles haute-couture).

Je ne sais toujours pas ce qui sera « mode » au printemps prochain. La collection 2012 est un mélange de rose bonbon, de lamé or, de noir intense, de pois, de strass… mais pas tout en même temps.

Sur scène on voit des serpents lovés dans le cou des filles. Un peu plus tard, des chiens customisés en rose, en vert, en jaune pour la soirée accompagnent les mannequins. L’ambiance est au rendez-vous.

 

Vingt minutes plus tard, c’est terminé. Les divas font un dernier rappel, les modèles reviennent sur scène et toute la salle est debout. Pari réussi pour Etam. Cette année encore, son défilé va faire parler de lui ! 

 

 

En exclusivité, rien que pour vous, je me suis essayée à la vidéo. Je n'ai pas réussi à télécharger la HD mais bon, je débute... 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 08:00

 

Il y a quelques jours, j’ai découvert qu’on pouvait toutes être des bombes, faire du 34, avoir des cils longs comme ceux des girafes, avoir une peau parfaite et un teint de pêche en toute occasion, une chevelure qui ondule sur nos épaules, des seins volumineux mais fermes… et tout ça grâce à la technologie !

Plus besoin de crème amincissante, plus besoin de chirurgie esthétique, plus besoin de se prendre la tête à prendre soin de soi, la révolution de la beauté est en marche, j’en ai pour preuve cette vidéo !


 

 

 

 

 

« Cette publicité n’est pas réelle, il n’y a pas de standard de la beauté ». Voilà ce que nous dit le concepteur de cette vidéo, Jesse Rosten. Personnellement, j’ai juste envie de lui dire merci d’avoir mis autant d’ingéniosité à rappeler aux femmes quelques évidences.

Personne n’est parfait et la beauté est quelque chose de subjectif ! 


Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 00:00

 

Les roux ont souvent été conspués, critiqués, accusés de tous les maux du monde. La couleur de leur chevelure les a associés au diable et à la sorcellerie. A tel point que le dessin-animé « South Park » raconte dans un épisode que les roux n’ont pas d’âme, suite à la réaction d’un petit roux sur le net.

Bref, si les roux n’ont pas eu la côte pendant longtemps, c’était sans compter sur les rousses qui viennent repimenter les devants de la scène !

 

ChristinaHendricks.jpgL'héroïne de Mad Men

 

Samedi soir, la France élisait sa Miss. J’avoue, je n’ai pas vu l’émission mais j’ai suivi sur Twitter les résultats. Habitués aux traditionnelles brunes et blondes, les Français (et le jury) ont fait preuve d'un peu d'originalité et ont élu la très rousse Delphine Wespiser. Une fausse rousse, soit, mais une rousse quand même ! 

Alors que certaines banques de sperme refusent les dons de roux, incroyable mais vrai, cette couleur de cheveux revient en force.

 

Nombreux furent ceux qui ont fantasmé sur la troublante Rita Hayworth dans Gilda. Plus sexy, tu meurs ! L’héroïne de Mad Men, Christina Hendricks ne s’y est pas trompé. Tout en courbes et en féminité, elle affiche une chevelure flamboyante qui ajoute à sa sensualité une touche d’interdit. J’en connais plus d’un qui la croquerait…

Scarlett Johansson, Blake Lively et toute une ribambelle de jolies actrices ont, à un moment donné, lâché le blond pour passer au roux. Pari capillaire souvent réussi.

Les rousses sont peut-être associées à l'interdit, mais n'est-ce pas ce qui les rend plus désirables encore ? Un peu comme les pierres précieuses qui valent une fortune, parce qu'elles sont rares et éclatantes, les rousses déchaînent les passions.


Je vous l'accorde, les roux sexy ne sont pas légion (sauf mes neveux qui sont très très très beaux) pourtant, le Prince Harry a une côte de popularité qui ne cesse de croître. Maintenant que son frère, qui n’a plus de cheveux, est casé, si on veut épouser un Prince funky c’est sur Harry que notre choix se portera. Le top de la branchitude, porter le pull « Marry me Harry », 46 £ chez Topshop.

 

Et pour celles qui sont amoureuses de Robert Pattinson, je vous rappelle que lui aussi a succombé à l'appel de la teinture il y a quelques mois !

 

Je n'aurai donc qu'une chose à dire : Red Power !!!

 

 

Même si vous n'êtes pas roux, vous pouvez quand même venir à la séance de dédicaces du 16 décembre. N'oubliez pas de vous inscrire sur FB.

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 00:00

 

Ceci est un mini coup de gueule contre la presse féminine. Pour être plus précise, contre les photos de mannequins anorexiques qui pullulent. Mon premier article sur LFPQ parlait de l’hypocrisie des rédactions. D’un côté elles prônent la minceur extrême par le choix des modèles qui illustrent leurs articles, de l’autre, elles nous encouragent à ne pas nous affamer. Le Vogue italien a poussé les limites à leur maximum.

 

Karlie-Kloss-par-Steven-Meisel-pour-Vogue-ItalieKarlie Kloss photographiée (et photoshopée) par Steven Meisel

 

Pour être rédactrice en chef de Vogue, il semblerait que la taille 30 (en dessous de 32 donc) soit de rigueur. Anna Wintour (Vogue US), Emmanuel Alt (Vogue France) et  Franca Sozzani (Vogue Italie) sont des exemples parfaits de ces corps extrêmement minces (pour ne pas dire maigres) qui dirigent la bible des jeunes femmes dingues de mode. A se demander si c’était une condition sine qua non pour leur embauche ou, si les pages mode font l’apologie de la maigreur à cause d’elles ?

Seule Alexandra Schulman (Vogue anglais) semble avoir une taille normale, même si je suis sûre que le milieu de la mode la trouve grosse.

 

Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. Sauf que, depuis quelques temps, on pouvait espérer que les filles qui ne déambulent plus sur les catwalks, mortes à cause de leur anorexie, avaient fait changer les mentalités. En 2006, l’Espagne avait même imposé un poids minimum pour défiler.  Six ans après, le Vogue italien publie des photos de Karlie Kloss (qui défile, entre autres, pour Victoria secret) en maillot de bain sur 18 pages. L’apologie de la maigreur maladive est de retour !

 

Karlie-Kloss-par-Steven-Meisel-pour-Vogue-ItalieKarlie Kloss photographiée (et photoshopée) par Steven Meisel

 

Quand on voit la série, on sait (enfin on espère vraiment) que les photos sont photoshopées. Quel besoin de rendre plus maigre une fille qui l’est déjà ? Personne ne trouve ça horrible ? On dirait qu’elle souffre de malnutrition, qu’elle est malade, que si personne ne lui donne une frite elle va tomber inanimée sous nos yeux.

Non seulement c’est moche, mais en plus ça continue de dire aux femmes « arrêtez de vous nourrir si vous voulez correspondre à l’image de la femme parfaite ».  

 

La photo que j’ai mise en illustration (au milieu de l'article) a été enlevée du site Vogue.it suite à des protestations d’internautes. C’est bien. Si les magazines féminins pouvaient s’abstenir de mettre ce type de photo dans leurs pages, ça serait mieux !

 

Selon les dernières estimations, les Françaises mesurent 1m63 pour 63 kilos... nous sommes loin du 32 !


Lire l'article de Café Mode

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 11:00

 

 

Lors de l’Ethical Fashion Show, j’ai découvert les sacs « Deux filles en fil ». J’ai trouvé le concept innovant : de beaux sacs fabriqués à partir de cuir de récupération. Allier mode et recyclage n’est pas toujours un heureux mélange, mais là, c’est réussi.

 

Deux filles en fil

 

Eco-responsable

 

L'histoire de la marque commence en 2004 avec Claire, la designer, et son amie d'enfance, Florence, modéliste. C’est à Cholet, où l’industrie textile est omniprésente, que les filles installent leur bureau. Dans un souci de préservation de la nature, elles utilisent les surplus de cuir des grands noms de la mode pour fabriquer leurs sacs et accessoires. Les productions sont donc petites et d’autant plus appréciées. Se démarquer de toutes les filles qui ont le même sac, ça ne peut pas faire de mal. Les cuirs sont souples, résistants et les couleurs vraiment jolies. « Deux filles en fil » est né.

 

Alors que beaucoup de grandes marques délocalisent leur production les deux amies choisissent de soutenir le savoir-faire de la région Maine-et-Loire qui connaît de nombreuses fermetures d’usines. Un parti pris qui permet à des gens du coin de trouver du travail et de mettre à profit leur talent et leurs compétences.

Une politique éco-responsable qui leur a valu le prix « Spécial du jury» par l’Ethical Fashion Show en 2009.

 

Et ludiques

 

En anglais on dirait que les sacs sont DIY (Do it yourself – Fais-le toi même). Plutôt que de passer son après-midi à faire du tricot, activité extrêmement agréable, on peut passer quelques minutes à fabriquer son sac.

Vous l’achetez à plat et par un système de scratchs et de pressions vous le montez. Du coup, c'est très pratique pour le ranger, le transporter dans sa valise, le nettoyer ou l'entretenir.

 

Grâce au jeu des pressions, chaque modèle de sacs peut avoir un style différent. De même la bandoulière est amovible et ajustable, permettant de le porter comme on en a envie. Sur le site, vous pouvez voir les multiples manières de le porter.

Je suis fan des finitions : les fils utilisés pour les scratchs, les anses… sont arc-en-ciel !

 

Un véritable coup de cœur pour cette marque et sa démarche positive. Seul bémol : les pointes de vente ne sont pas encore très nombreux et impossible d’acheter en ligne. Mais espérons que les filles, victimes de leur succès, y remédieront très rapidement !

 


Je précise qu’aucun de mes articles n’est sponsorisé. J’achète toutes les choses dont je parle, je paye mes entrées dans les endroits que je recommande et jamais personne ne m’a offert un cupcake pour que je lui écrive un article. Lorsqu'on me soumet un test, je le précise (cf : bougie Yoba)

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 10:00

 

Une mode à la fois jolie, accessible et qui préserve la planète, c’est possible ! C’est le pari qu’ont fait certaines marques : utiliser des matières bio, faire travailler des artisans locaux…

Pour la huitième année consécutive, l’Ethical Fashion Show célèbre ces créateurs. Rendez-vous au Carrousel du Louvre, du 1er au 4 septembre, pour découvrir une mode qui change.

 

Ethical Fashion Show 2011

 

Un développement qu’on espère durable

 

Pour participer au salon, les marques doivent remplir un certain nombre de critères. Voir le questionnaire.

La charte de bonne conduite est simple :

 1/ Pour une mode produite dans les conditions respectueuses de l’Homme.

 2/ Pour une mode qui minimise l’impact environnemental de la filière textile, depuis la création des tissus en passant par la confection, jusqu’à la fin de vie des vêtements.

 3/ Pour une mode pérennisant les savoir-faire locaux.

 A se demander pourquoi toutes les marques ne suivent pas ces engagements ? Du bon sens ne pourrait faire de mal à personne. Au contraire…

 Au programme, des marques des quatre coins du monde. Pérou, Vietnam, République Kirghize, Mali, Royaume-Uni, Japon… pas un continent ne manquait à l’appel. Un tel melting pot laisse rêveur.

 

 

Des marques qu’on aimerait voir partout

 

L’intérêt de ce salon est de donner un maximum de visibilité à des marques qui en ont besoin. Vêtements, accessoires, bijoux sont classés par catégories.

« For nature by nature » pour ceux qui emploient des matières premières écologiques et naturelles

« Re-Life » pour ceux qui utilisent des matériaux recyclés

« Precious skills » pour ceux qui emploient des savoir-faire particuliers

« Made with Love » pour ceux qui mettent en avant des projets locaux

 

Des gens qui ont des idées originales, qui ont envie de faire bouger les choses, méritent qu’on leur accorde une attention particulière.

Allez voir Béatrice Boué qui parle avec amour de Aura. Cette entreprise indienne fabrique des vêtements aux couleurs pastel ravissantes. Pas encore distribuée en France, on attend avec impatience que la marque de ce couple d’Indiens trouve rapidement des investisseurs respectueux de leur démarche éthique.

Kondakis est une marque kenyane qui utilise des toiles de parachutes usagées pour faire des robes, des tops, des maillots de bain. Idée absolument géniale qui donne un résultat aérien.

« Bienvenue chez les Dubois », quant à elle, est une création fantasmagorique de 8 artistes éco-responsables. Elles ont imaginé un appartement où la végétation aurait peu à peu envahi l’intérieur. Etonnant.*

 

J’ai eu de véritables coups de cœur pour des vêtements et des initiatives. Prochainement, je vous ferai découvrir une marque de sacs dont je suis tombée amoureuse. Reste que tous les goûts sont dans la nature (c’est le cas de le dire) et qu’il me semble plus judicieux de vous encourager à aller au salon les découvrir par vous-mêmes. Dimanche il ouvrira ses portes à tout le monde.

 

 

Des mannequins qui donnent envie

 

Un défilé venait clôturer la soirée d’ouverture. Comme souvent, il a commencé très en retard. Le temps que la salle soit pleine à craquer. Blanches, noires, asiatiques, métissées… toutes les nuances de peau ont donné vie aux vêtements.

Assise au premier rang, je n’ai rien manqué des imperfections des corps. Jouissif ! Enfin de vraies filles, avec de vrais formes (ou pas), de la cellulite (pour certaines), des seins plus ou moins volumineux… des femmes comme les autres. Pas des mannequins anorexiques qui font la tête quand elles défilent.

Les mannequins de l’Ethical Fashion Show souriaient, dansaient, un vrai bonheur pour les spectateurs. Voir les vêtements en mouvements, quoi de mieux pour donner envie d’acheter ? 

 

 

* Retrouvez mes photos sur la page FB du blog 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 12:00

 

Grande nouvelle : je ne suis PAS enceinte ! Je sens que pour la suite de l’article il faut rapidement que je précise….

Ma copine Fanny m’encourage à participer à un concours Isabella Olivier, créatrice de vêtements pour femmes enceintes. C’est le magazine Egg qui co-gère le projet. Le prix : une journée à Londres.

 

Somme toute assez sceptique, je suis allée voir ce que je pourrais bien dire sur des fringues de femme enceinte. Et bien incroyable mais vrai, j’ai plein de trucs à dire ! Les mauvaises langues diront que j’ai toujours un truc à dire : faux  parfois je jure : je ne suis pas inspirée !

 

Isabella Oliver

 

Je suis allée faire un tour sur le site de la créatrice et là, « oh rage oh désespoir » moi aussi je veux être enceinte !!! Les vêtements sont trop jolis ! J’aurais l’air hyper sexy dans ces robes à paillettes ! Et puis à y regarder de plus près, elles ressemblent drôlement aux miennes : taille haute, poitrine marquée, fluide, nœuds pour souligner la taille : j’adore ! Finalement, le côté « oh mon Dieu je vais être énorme et moche et pas sexy quand j’attendrais un bébé » est une légende ? On m’aurait menti toutes ces années ???

 

Isabella Oliver

 

Après avoir louché sur plusieurs modèles qui m’iraient très bien, je note mentalement quelques avantages.


Avantage économique : je pourrais avoir des fringues pour tous les jours maintenant ET pour quand je serai enceinte !

Evidemment maintenant que je vous ai raconté vous allez me griller, mais sinon, avouez que vous n’y auriez vu que du feu ! Qui aurait dit « ta robe super sexy rouge à volant elle fait trop robe de femme enceinte » ?


Avantage fashion : personne n’aura les mêmes fringues que moi. Il est très mal vu de porter des trucs de femme enceinte quand on ne l’est pas… or pour arriver jusque chez Isabella Olivier, normalement on est censé l’être. Mais moi je m’en fiche de ce qu’on est censé faire ou pas…

 

Isabella Oliver

En revanche, faire un casting pour cette marque va être compliqué… Il faudrait trouver le moyen de tomber enceinte de quelques mois en quelques jours… ou faire une overdose de galette des rois… tentant, très tentant cette solution L’avantage de ces vêtements c’est que PERSONNE ne pourra me dire « oh mais tu as pris un peu de ventre ? » parce que PERSONNE ne pourra le voir !

 

J’aime de plus en plus Isabella Olivier. 

 

300x250px-Egg-banners11

 


 

 

 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 12:00

 

 

Selon The Guardian, il y a 10 règles pour s’habiller cet hiver.  Les Anglaises ont des codes vestimentaires pour le moins étranges : elles sortent à moitié nues le soir quand il fait -2°… L’alcool aide à avoir chaud parait-il.

Passons en revue les conseils de Jess Cartner-Morley, journaliste mode du quotidien.

 

louis-vuitton-hiver-2010-2011J'ai arbitrairement mis une photo de LV...

 

En hiver les vêtements doivent avoir des manches

En ce qui me concerne, c'est une évidence... Comment pourrait-on avoir envie de sortir les bras nus ?  Voir les jambes nues ? A priori, les Anglaises sont tout à fait capables de sortir en débardeurs et en sandales mêmes s'il fait un froid polaire. Idem pour les collants/bas, elles n'en portent pas en hiver. Comme je l'ai souligné en introduction, elles boivent beaucoup donc le froid n'a pas une grande prise sur elles...

Le conseil "portez des manches" n'a donc aucun sens pour nous : on aime avoir chaud et au pire on enlève les différents superpositions au fur et à mesure de la soirée...

Ne pas porter des talons bobines avec une jupe crayon

Je n'ai pas vraiment d'avis sur la question. Je ne suis pas fan des talons bobines. Je préfère les vrais talons, les ballerines, les bottes où les converses.

En revanche je trouve les jupes crayons ultra sexys. Merci Mad Men !

Acheter des bottes plates que vous aimez vraiment

Mais pourquoi acheterait-on des bottes que nous n'aimons pas ? A priori le vrai conseil de cette phrase est "plates". En hiver il fait froid et parfois il gèle (j'aime énoncer des platitudes). Les trottoirs sont donc glissants et le port de bottes à talons est très peu recommandé.

D'autre part, je vous rappelle qu'une étude anglaise nous a déjà dit que les hommes ne nous trouvaient pas plus sexys en talons... 

Portez un vrai manteau et pas un anorak

Un anorak ? Mais ça existe encore ? Selon la journaliste : Kate Moss et Alexa Chung en ont porté l'hiver dernier... L'hiver dernier c'est donc dépassé !!! ouf ! Pour peu qu'au printemps prochain on nous demande de ressortir nos Kway...

Par vrai manteau, je suis certaine que Jess ne parle pas de doudoune. Si on suit son raisonnement, cet hiver nous sommes des femmes adultes qui assumons notre féminité. Nous avons de vrais beaux manteaux dans nos placards !

Je ne me pose jamais autant de questions existentielles quand même... Cet article réveille la fille qui est en moi !

Le léopard c’est le nouveau jean

Alors là, je dis NON ! Le léopard n'est pas aussi banal que le jean ! Ca ne peut pas se porter avec tout, ni tout le temps... Chère Jess, vous êtes adorable mais n'exagérons rien. Le léopard, même s'il fait des come back régulièrement, ne sera jamais aussi passe partout que le jean.

Portez un slim léopard et vous me direz si les gens vous regardent de la même manière...

Ne négligez pas les pantalons noirs

Pourquoi les Anglaises négligeraient-elles les pantalons noirs ? "Un pantalon noir est un atout mode majeur" Rien de neuf sous le soleil. Un pantalon noir n'est-il pas un basique qu'on devrait toutes avoir dans nos placard ? Au même titre qu'un jean, une paire de ballerine et une paire de talons ?

J'avoue cet article me laisse de plus en plus perplexe....

Ignorez les capes

Il faudrait savoir : la cape c'était LA tendance de cet automne (dixit ELLE et Vogue). Selon la journaliste anglaise, la cape n'est pas pratique. Personellement, je trouve ça très chouette les jolies capes. Pour le côté pratique, je suis désolée mais il y a des trucs bien pires dans notre garde robe !

Elle ajoute que la cape ne fait pas de nous des superhéros... Mais personne ne pense ça voyons ! La cape nous transforme en fée moyenâgeuse. Elle n'y connait vraiment rien en mythes, légendes et histoires de la table ronde cette journaliste... Nous, on aime ressembler à la fée Morgane !

Faites attention avec les paillettes

C'était à la mode il y a 2 ans parait-il.  Sauf que depuis la mort du King of the Pop, les épaulettes à paillettes sont extrêmement tendance ! Evidemment si on porte un haut à paillettes, une jupe, une veste et des chaussures ça risque de faire un peu too much... Mais n'importe quelle jeune femme normalement constituée sait ça....

Quand vous tentez le look militaire n’oubliez pas que vous n’êtes pas à un défilé

Elle est vraiment rabat joie cette Jess... Si on aime s'habiller en mode combat ? Autant le léopard, je trouve ça connoté autant le camouflage passe plutôt bien dans une tenue de tous les jours.

Bon en même temps, moi je ne suis pas journaliste mode alors clairement je n'y connais rien !

Portez du rouge

... surtout quand on sait que le rouge est une couleur qui attire l'attention des mâles ! "Pour l'hiver 2010-2011 le rouge est le nouveau noir" En voilà une bonne nouvelle ! Pour peu qu'on mette un peu de blanc dans notre tenue et nous voilà transformées en Mère Noël !!!

Ooooooh je plaisante, j'adore mettre du rouge !

 

Chère Jess, je note que rédactrice mode ne s'invente pas. Je suis beaucoup trop indisciplinée pour suivre vos conseils et ceux des magazines. J'appliquerai donc sporadiquement vos avis : essentiellement quand je serai d'accord avec vous !


Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Fashion
commenter cet article

Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook