Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 00:00

 

Wil est une amie de ma copine Géraldine qui, quand elle a vu mon appel à témoins, a sauté sur l'occasion pour me dire : "ma copine Wil est parfaite pour ta rubrique". D'origines chinoise et thaïlandaise, Wil a déménagé en Australie à l'âge de 4 ans. Avec sa famille globe-trotteuse, elle a vécu aux quatre coins du monde, Londres, Bangkok, New-York... Styliste, elle a posé ses valises à Paris depuis quelques temps.

Je lui ai demandé de me parler un peu de l'Australie. Voici ses réponses traduites. Encore merci Wil, d'avoir pris le temps de me répondre.

 

Australie

 

A quoi ressemble Sydney ?


Sydney est un endroit agréable à vivre avec une baie, un port magnifique et de belles plages autour de la ville. C’est également une ville immense où avoir une voiture est obligatoire. Une heure est souvent nécessaire pour la traverser d’un bout à l’autre. La plupart des habitants sont sur la côte au nord. Comme c’est une ville très ensoleillée, ils en profitent pour passer du temps près de l’eau. A l’ouest, loin de la mer, on trouve les rivières.

 

Sydney

Comment sont les Australiens ?

 

Les Australiens et Australiennes ont un tempérament plutôt cool, ils n’aiment pas le stress. Quasiment tout le monde a essayé, au moins une fois dans sa vie, un cours de yoga. Ils aiment faire du sport : AFL (NdeLucie : du foot australien), rugby ou cricket sont leur grande passion.

Les gens se retrouvent beaucoup en extérieur, ils organisent des pique-niques, font leur jogging…

 

Australie

  Quels sont les codes de séduction ?

 

Les Australiens aiment les femmes qui assument leurs envies et qui ne font pas de scène pour un rien. En revanche, je dois vous prévenir, ils ne sont pas très fleur bleue. Ils estiment qu’envoyer un sms le lendemain d’un rendez-vous est un geste romantique. Assez machos, ils ne montrent pas leurs sentiments. Si par miracle ils vous offrent des fleurs, c’est la preuve qu’ils sont vraiment très amoureux.

Les Australiens aiment les filles sportives, naturelles (trop de maquillage les fera fuir) mais qui prennent soin d’elles.

 

Australie


 
Quels sont les indispensables dans le placard d’une Australienne ?

 

Beaucoup de robes dans des styles et des couleurs très différents, des tee-shirts un peu grands dans des matières souples, des jupes et des shorts en jean, des gilets d’homme, des tongues et des sandales, des talons mais plutôt de couleur, des chapeaux… Les Australiennes sont très hippy-chic. Elles mélangent des fringues chinées avec des marques de luxe.

Elles adorent aussi les bijoux ethniques ou vintage.

 

Sydney

 

Quelles adresses nous recommandes-tu ?

Sean’s Panaroma : La nourriture y est délicieuse, le chef est un vrai passionné et tout vient de sa ferme. La sélection de vin est excellente. C’est un peu cher, mais l’ambiance relaxe, près de la plage, vaut le coup.

 

Glenmore Rd Paddington : Il vous faudra passer par cette rue pour faire votre shopping, au programme plein de boutiques dont plusieurs créateurs australiens : Kim Ellery, Camilla and Marc, Kirrily Johnston, Manning Cartell, Ksubi, Lands End, Scanlan and Theodore.

  

North Bondi Italian : C’est un super endroit pour se retrouver après une journée de plage et déguster de la bonne nourriture italienne.


Bondi Icebergs a la plus belle vue de tout Sydney. La route près de la côte est très jolie et si vous aimez courir, il y a plein d’escaliers pour vous entraîner. Iceberg est l’endroit où on nage et juste à côté il y a un sauna.

 

Woolloomooloo Wharf est également très agréable pour se promener ou aller prendre un verre. Toutes les stars (Nicole Kidman, Russell Crowe…) y habitent. ★ 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:30

 

Hajar est une jeune marocaine de 25 ans qui habite à Casablanca. Elle tient un blog que je vous recommande : "La culture hajarienne"


Casablanca

 

Je suis consultante junior en ressources humaines dans un cabinet de conseil et de formation, mais mon esprit est ailleurs... dans les livres (je lis presque tout le temps), dans les étoiles (je suis une astronome amatrice), dans l'observation des gens (future psychologue :) ), et dans l'observation de l'existence (je suis philosophe avant tout et tout comme Schopenhauer, j'ai cette sagesse ou naïveté fondamentale de croire que la contemplation du monde sensible pourrait me fournir la clé de son énigme).

 

 

 

Parle-nous un peu de Casablanca

 

Casablanca c'est un peu notre New York ou notre Paris à nous, c'est la ville où siègent les plus grandes marques, les marques de luxe, c'est la ville qui va à 100 à l'heure, la ville où sont concentrés les plus gros business, la destination de tous les marocains qui souhaitent faire carrière, c'est aussi la ville du stress et de la pollution avec très peu d'espaces verts malheureusement...

 

Casablanca c'est le Maroc occidentalisé, américanisé, les traditions essaient de résister mais avec beaucoup de difficulté, c'est la ville des jeunes schizophrènes, entre le mode Gossip Girl dans nos têtes et nos modes de vie et le poids de la culture religieuse et traditions de l'autre côté, il est très difficile de garder un rythme cohérent...

 

Casablanca

 

 

★ Fais-nous le portrait type du Marocain 

 

Il y a tellement de portraits de marocains que ça va être difficile de dessiner le portrait type ! ça dépend beaucoup des régions et de l'éducation de chacun. Concernant les Casablancais, génération 14 - 34 ans, alors il y en a de toutes les couleurs, entre les jeunes émo, gothiques, métalleux (rock/metal), rappeurs, ou les filles en mode Gossip Girl, très à la mode, ou encore les filles voilées... Il y a de tout in the city ! Les filles sont très indépendantes et tout le monde fait ce qui lui plait... une fois hors de chez lui du moins !

 

Les Marocains sont très ouverts d'esprit, la nouvelle génération en tout cas, mais reste néanmoins schizophrène, du coup on tombe un peu sur des extrêmes... entre le droit de chacun de faire ce qui lui plaît et de vivre sa vie comme il veut, et nos valeurs religieuses, culturelles ou le respect des mœurs tout simplement... ça peut expliquer plein de contradictions chez le marocain type !

 

Pour résumer, les marocains sont des gens très curieux, qui aiment apprendre et s'adaptent à pratiquement tous les environnements, ils ont un esprit très critique sur tous les sujets possibles et imaginables et ont le sang chaud ! Ils sont très ouverts aux autres cultures et très accueillants envers les étrangers.

 

Les hommes se disent ouverts mais machos et les femmes ont peut-être besoin de réaliser que l'indépendance ne remplace pas systématiquement l'homme... C'est un peu le combat entre les deux sexes aujourd'hui.

 

Casablanca

 

★ Comment drague-t-on au Maroc ? Y-a-t-il des codes ?

 

 

Alors là ! Je pense que les Marocains ne sont pas très à l'aise avec ça. Je ne suis pas la mieux placée pour parler de ça mais je vais néanmoins donner mon point de vue. En bas de l'échelle nous avons les attardés obsédés sexuels qui longent les rues, on dirait des violeurs amateurs en série, qui te déshabillent du regard, qui te font des remarques stupides (je ne comprends pas comment ils peuvent espérer engager une conversation de cette façon) et qui peuvent aller jusqu'à te lancer des trucs obscènes, style hard interdit aux -18ans, tu te regardes tu te dis "est-ce que j'ai vraiment l'air d'une pute ? Pourtant je suis en jean converse et t-shirt..."

 

Sinon, pour les êtres plus "normaux", ce sont les regards, les réseaux sociaux, facebook et msn surtout, les boites de nuit, les rencontres aux pubs et bars, les mariages... Les marocains peuvent être très discrets et timides ou y aller cash ! ça dépend des gens et des situations. En tout cas pour ma part, je préfère la drague intelligente et/ou cash !

 

Concernant les codes, en général c'est le classique rencard ciné + diner ou un prendre un verre quelque part...

 

casablanca

 

 

★ Quels sont les indispensables dans le placard d'une Marocaine ?

 

Sa trousse de maquillage je suppose (crayon et eye liner, mascara... et tout le tralala, désolée je ne suis pas très maquillage donc je ne m'y connais pas trop), ses produits pour les cheveux, je trouve qu'on dépense un gros budget pour prendre soin de nos cheveux quand même...

 

 

★ Donne-nous tes 5 adresses préférées 

 

 Thaï Sushi : Parce que je peux en manger à longueur de journée, chaque jour ! Parce que c'est très bon et que ça me permet de retrouver mon Asie le temps de quelques minutes... 

 

 Le bowling à Aquaparc : Parce que j'adore le bowling et j'adore l'ambiance et leur smoothy aux framboises ! 

 

 Mes librairies chéries : Parce que mes premières dépenses après virement du salaire ce sont les livres ! Maarif culture, Carrefour des livres et Gauthier Livres 

 

★ Chez Paul : Parce que j'adore prendre mes petits déjeuners chez eux le week-end, c'est calme, c'est bon et c'est un endroit assez classe pour qu'aucun mâle ne vienne me déranger dans mes lectures et mes moments paisibles !

 

 Bikram Yoga : Parce que c'est le meilleur endroit où je peux en renaître en 1h30 ! 

 

Casablanca

 

Si vous voulez participer au prochain "Une fille, une ville", n'hésitez pas à m'envoyer un mail lesfillespensentque@gmail.com

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 12:00

 

Ca faisait beaucoup trop longtemps que j'avais abandonné cette rubrique... et pourtant j'adore "Une fille, une ville".

C'est promis, cette fois, vous retrouverez la rubrique une fois par mois !


 

Roxane est née à Bruxelles et y vit depuis toujours. Bruxelles 1Elle étudie pour l’instant à l’Université Libre de Bruxelles en langues et littératures françaises et romanes. (En gros, ça veut dire "pour être prof de français au lycée")

 

Si elle a décidé de se lancer dans ces études, c’est parce qu’elle aimerait faire aimer la littérature française aux adolescents et leur faire découvrir des textes devant lesquels ils ne diraient pas "beurrk encore un truc à lire pour l’école !"

 

Parle-nous un peu de Bruxelles

 

J’aime beaucoup Bruxelles parce que c’est une ville cosmopolite.  Il vous suffit de sortir dans un café ou un bar le soir pour entendre parler toutes sortes de langues. Je trouve assez amusant de devoir communiquer en anglais dans une ville dont les deux langues officielles sont le français et le néerlandais.

 

Il faut dire qu’à Bruxelles, on sait ce que le mot "sortir" veut dire, l’ambiance nocturne est toujours très bonne et on discute facilement avec des inconnus. J’aime sortir à Bruxelles avec des amis parce qu’on sait toujours qu’on fera une rencontre intéressante… ou moins intéressante.

Bruxelles 3  

La journée, c’est une autre atmosphère.  Le noyau de la ville est concentré dans un espace relativement petit (la première enceinte de la ville).

 

On passe facilement de la Rue Neuve (la rue commerçante par excellence) à la Grand Place de Bruxelles (l’une des plus belles places du monde.)

 

Mais comme dans toutes les grandes villes, il y a des gens pressés, calmes, heureux ou malheureux, des quartiers magnifiques et d’autres vraiment déplorables.

 

Fais-nous le portrait type du Belge 

 

 Le Belge… sait faire la fête ! C’est en général quelqu’un d’ouvert, qui laisse ses soucis derrière lui quand il s’agit de s’amuser et qui ne dit jamais non pour une bonne bière. Bon, je schématise. Si la nuit, le Belge est ouvert aux autres, il l’est moins la journée.

 

 Bruxelles 4  

Par contre, je  trouve les Belges très ouverts d’esprit en général. Pas tellement de tabou, parfois trop tolérants, les Belges ne sont pas vite choqués.

 

Sinon le Belge, même s’il est quand même fier d’être Belge, se sent tout petit face au Français (qui parle le "vrai français de France", et… qui est Français tout simplement ! Ce qui fait que le Bruxellois est nettement moins "dikkenek " (1) que le Parisien.

 

Comment drague-t-on en Belgique ? Y-a-t-il des codes ?

 

En Belgique on drague…comme un gros lourd !

 

Sérieusement, les hommes ne sont pas doués en drague. Le Belge se situe entre le  "Mamzelle, tu t’appellerais pas Biscotte parce que tu es craquante" et le "vazy-file moi ton numéro steuplé". J’exagère un peu, c’est vrai que certains s’y prennent un peu mieux et se comportent en gentleman, mais soit c’est réellement rare, soit ceux-là n’avaient pas envie de nous draguer, mes amies ou moi.

 

Bruxelles 4

 

Il n’y a pas de codes particuliers, si ce n’est que le plus fréquent est qu’en soirée, un homme se propose de vous offrir un verre. Mais c’est quelque chose d’assez répandu dans le monde occidental et donc pas particulier à la Belgique. Chacun fait un peu à sa manière… et les résultats sont peu glorieux. 

 

Quels sont les indispensables dans le placard d'une Belge ?

 

Un parapluie ! La Belgique, c’est le pays de la drache. Inutile de rêver d’une semaine sans pluie, vous ne l’aurez pas ! Pour ce qui est des vêtements, la grande mode est au legging, quelque soient les conditions atmosphériques. Pour le reste, chacun y va de son style personnel, on voit de tout.

 

Donne-nous tes 5 adresses préférées


Le Delirium : On peut y gouter toutes sortes de bières belges. L’ambiance est assez chouette mais très touristique, les prix sont trop chers à mon goût. Donc on boit un ou deux verres et on change d’endroit !

 

L'Irish Pub : L’ambiance est très chouette, le soir, la musique est mise et tout le monde danse. On y fait pas mal de rencontres intéressantes de par la diversité des personnes qui s’y rendent. Dans le même genre mais plus branché dancing avec une "piste de danse" à l’étage, le Celtica est très bien aussi mais trop peuplé vers minuit et plus.

 

Bruxelles 6

 

Le CheeseCake Café : On y mange très bien pour un prix trèès démocratique, les serveurs sont charmants et la déco très "art déco".

 

Lady Paname : un sex shop magasin de charme très très bien. L’endroit est assez cosy, j’aime beaucoup l’atmosphère de ce magasin. Pas besoin d’autre description, vous savez ce qu’est un sex-shop non ? :) 

 

Les Musées du Cinquantenaire : un des principaux musées d’Art et d’Histoire de Bruxelles et pour les expositions picturales des Bozar  (inutile de vous dire que je déteste leur manière d’écrire le mot "Beaux-Arts").

 

(1) Note de l'auteure de ce blog : j'ai demandé à Roxane la traduction de ce mot. Elle m'a dit "gros cou en bruxellois". J'en ai donc déduit que ça voulait dire prétentieux, hautain...

  

Si vous voulez participer au prochain "Une fille, une ville", envoyer moi un mail : lesfillespensentque@gmail.com.

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 12:14

 

 

 

Je suis née et aie été élevée en Suède mais je suis à moitié italienne par mon père. J'ai vécu à Stockholm jusqu'à l'âge de 16 ans, ensuite je suis partie à Montreux et à  Lausanne pour finir mes études. BettinaEnsuite Rome pour quelques années, Los Angeles pour profiter du soleil et de la vie et depuis je suis de retour à Stockholm.


Je suis désormais coincée dans cette magnifique ville parce que je travaille pour le département des ventes Wolford pour la Suède. J'ai cependant tendance à m'échapper à Los Angeles l'hiver, dans le sud de la France en automne et au printemps ou bien dans n'importe quelle ville européenne pour voir mes amis en weekend. Ce côté international manque un peu à Stockholm... En revanche, j'adore la ville l'été et j'en profite pour faire du bateau sur l'archipel.

 

stockholm Parle-nous un peu de Stockholm 

 

Bâtie en partie sur 14 îles, sur le lac Mälaren, Stockholm est surnommée la Venise du Nord. Ce qu'il y a de plus agréable à Stockholm c'est qu'il est  possible de nager, de pêcher au cœur de la ville mais également de faire du shopping, d'aller voir des musées et d'apprécier la vie nocturne. Je vous conseille de venir en été parce que les hivers sont froids, noirs et très longs !

 

  

Fais-nous le portrait type des Suédois

 

Le Suédois est grand, blond avec les yeux bleus. Il porte un bonnet l'hiver et aime s'entretenir.

Stockholm Archipelago

Généralement timide, réservé et sérieux, il ne noue pas beaucoup de contacts en hiver. En été, il peut sourire à un(e) étranger(e).

 

Très centré sur lui même, ses autres centres intérêts sont l'argent, son boulot, sa maison, le hockey sur glace ou le football et sa famille (exactement dans cet ordre). Les Suédois sont très ponctuels, honnêtes, on peut compter sur eux et ils sont très respectueux des lois. Le meilleur exemple que je puisse donner est celui du passage piéton. Peu importe le temps, un Suédois préférera être trempé jusqu'aux os plutôt que de traverser une rue déserte si le feu est toujours au rouge pour les piétons.


Le Suédois est également très précautionneux, il fait rarement les choses spontanément (exception faite quand il a trop bu...) C'est cette précaution qui fait qu'il ne se marie pas sans avoir bien réfléchi. Iberns salongerl vivra d'abord avec une femme, aura un ou plusieurs enfants et ensuite, si tout va bien, il demandera en mariage sa compagne.

Concernant le mariage ou les relations homme-femme, les Suédois sont très différents des Européens. Quoi qu'une femme d'intérieur puisse faire, le Suédois le fait forcément mieux (la cuisine, coudre un bouton...) D'ailleurs, quasiment toutes les tâches domestiques sont partagées équitablement à la maison.


Les Suédois sont très égalitaires, ils ont les mêmes noms de famille, Svensson, Nilsson, or Persson, gagnent quasiment tous la même chose, aiment les mêmes meubles, s'habillent de la même manière, pensent de façon identique, conduisent tous une Volvo et vont à Majorque et en Thaïlande tous les ans.


Finalement, le Suédois aime le soleil, déteste l'hiver, aime faire l'amour, ne croit pas en Dieu, est saoul quand il a trop bu (peut être devrais je dire qu'il boit pour se saouler), est patriotique (il peut porter des sous vêtements avec le drapeaux suédois) et rend visite à ses parents pour Noël.

Comment drague-t-on à Stockholm ? Y a t il des codes ?


 A Stockholm les gens diraient : "Je ne peux pas boire tout ce champagne tout seul. S'il vous plaît, aidez-moi".


swedesLes Suédois doivent être suffisamment alcoolisés pour draguer. Ils disent des trucs salaces (on n'est pas forcément très malin quand on a autant d'alcool dans le sang) pour vous ramener chez eux. Mais il faut savoir que les filles aussi peuvent prendre l'initiative. En général ça se passe même de technique de drague. Un regard suffit et on finit la nuit ensemble, même si on a à peine échangé deux mots. C'est très direct, pas de blabla.

   

  Quels sont les indispensables dans le placard d'une jeune femme qui vit là-bas ?


0543 small 

Dieu t'interdit d'avoir quoi que se soit d'original dans ta garde robe. Tu dois ressembler à tout le monde. Donc en hiver veste Canada Goose avec un jean et des bottes. En été, des leggings avec un haut, des tennis aux pieds et des grosses lunettes de soleil (même s'il n'y a pas de soleil) Ne pas oublier le sac Louis Vuitton ou Gucci, aucune autre marque n'est aussi cool. Yves Saint Laurent, Jean Paul Gauthier, Valentino ne te permettront pas d'être une IT girl.

 

 

 

Tes 5 meilleures adresses


JosefinaA mes yeux il n'y a qu'un endroit chouette pour sortir et c'est dans le Golden Triangle/Stureplan.

1. Josefinas en été est un must.

2. Bistro Jarls : chouette musique et chouette ambiance

3. Berns Salonger : bonne nourriture, concerts sympas, l'ambiance est bonne.

4. Café créme : pour une bonne salade le midi ou un café crème dans l'après midi.

5. Sturehof est au cœur du quartier de Stureplan. Nourriture et atmosphère géniales (autant l'hiver que l'été)

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 12:24


 

 

 

 

Ebru est allemande, d'origine turque . Née dans le quartier ouest de Berlin, elle a été bercée par les deux cultures. EBRU


Après des études dans la communication, elle a suivi des cours de marketing à l'université "Freie Universität Berlin".

Elle a vécu à Stuttgart et à New York mais a posé ses valises à Paris depuis presque deux ans.


Responsable marketing dans une compagnie américaine, Ebru adore passer du temps avec ses amis, faire la cuisine, voyager et est accro au pilates et au jogging.


Parle nous de Berlin

 

J'aime Berlin qui conjugue les avantages d’une grande ville et ceux de la nature. Selon l'endroit où tu vis il faut à peine 5 minutes en voiture pour aller se balader près d’un lac ou s'oxygéner dans un grand parc.


StrandgutDès que la température augmente, jusqu’à 40 degrés en été, je vais me rafraichir dans l'un des bars situé le long de la Spree ou je vais à une soirée organisée sur les toits.


Les parcs sont parfaits pour courir ou pour se reposer sur l'herbe et lire un livre.

A Noël, toute la ville est éclairée et il y a des marchés de Noël partout, l’ambiance est très romantique. Berlin est également rempli d'excellents restaurants et de bars qui restent à des prix abordables.

 

Et les Berlinois ?

 

Beaucoup de Berlinois ont étudié ou vécu à l'étranger, ce qui explique leur ouverture d’esprit.  BerlinLe français étant la première langue étrangère qu’on apprend à l’école, beaucoup d'entre eux sont capables de converser dans cette langue.

 

Berlin étant la capitale des médias et de la publicité, beaucoup de mes amis travaillent dans ce domaine. Du coup, j’ai plein d'invitations pour des soirées privées ! On travaille dur à Berlin mais on sait également profiter de la vie. 

 

Comment drague-t-on en Allemagne ?

 

Il n'y a pas vraiment de code de séduction. Chacun fait selon sa personnalité.

Ebru 2Cependant, les hommes ne sont pas très doués pour aborder les femmes, ce qui complique un peu les rapports. Surtout si la jeune femme attend que l’homme fasse le premier pas…


Les Allemandes ont donc appris à être plus offensives, moins passives dans leurs rapports amoureux. Ce qui est un peu dommage.

Les Berlinois, qui ne sont pas d'origine allemande, sont plus épicés et savent peut être mieux s’y prendre pour draguer les femmes.

 

On trouve quoi dans ton placard ?

 

Des talons hauts, des bottes et des baskets

Jean, débardeur et les robes pour toutes les occasions : boulot, cocktail, robe de soirée...

 


Quelles sont tes 5 meilleures adresses ?


liquidrom grSPA : Liquidrom Berlin

Le Liquidrom est un lieu extraordinaire pour se détendre et flotter dans une eau thermale avec de la musique classique ou du jazz. Une fois dedans, on oublie le travail, les rues bondées, la circulation et les millions de bruits de la ville. Il faut penser à réserver un massage !


 

Restaurant: Mirchi Berlin Kreuzberg

Le Mirchi est un restaurant asiatique situé dans le quartier de Kreuzberg, également appelé "petit Istanbul". Situé à la fin de la rue Oranienstrasse, le restaurant offre à ses hôtes un grand jardin couvert par des parapluies asiatiques et des drapeaux de différentes couleurs. Les plats sont délicieux et à des prix très abordables. Il faut également tester les cocktails : je vous conseille la Maithai.


Beach Bar: Strandgut Berlin

Il n'y a rien de plus agréable, les chaudes nuits d'été à Berlin, que d'aller boire un verre frais au bord de l'eau, sous des tentes, dans des canapés en écoutant de la musique.


solarbarBar: Solar

Le bar solaire a ouvert il y a environ 5 ans. La vue sur la Potsdamer Platz avec sa ville DaimlerChrysler et le Sony Center est étonnante. C'est généralement là qu'on se retrouve pour aller boire un verre avant de sortir en boite.


Bar : Barfly

Je pense que j'ai passé la moitié de ma vie dans ce bar. Ado, on pouvait y passer nos après midi au lieu d'aller en cours. C'était un peu comme ma seconde maison. A chaque fois que je retourne à Berlin, je me replonge dans cette ambiance en allant y boire un café ou un verre de vin.

 

 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 12:00


Stéphanie est parisienne d’origine. Elle adore Paris, mais vivre ailleurs a toujours fait partie de ses plans. Elle rêvait de NYC mais finalement vit à Montréal (pas très loin de NYC finalement).

 

Expo YSL
Dans la production cinématographique depuis 7 ans, Stéphanie est en charge de la création et du développement (longs métrages, documentaires, émissions de tv,…) dans une grosse boîte de production montréalaise.


En parallèle, elle produit avec son amoureux un documentaire - qu'il réalise - et prépare déjà la suite. Cela lui prend du temps et de l’énergie, mais elle trouve ça motivant. Ses loisirs : voyager et manger. Déterminer le meilleur croissant aux amandes ou le meilleur éclair au thé macha – tous pays confondus - la passionne.


Pourquoi es tu partie vivre au Québec ? Quel est ton mode vie là bas ?

Mon copain était au chômage et parlait tout le temps de repartir vivre au Québec où il avait fait ses études.
MontréalComme je travaillais sur une coproduction franco-canadienne, il a eu l’opportunité de doublement réaliser son rêve : faire du cinéma à Montréal. Je l’ai rejoint un an plus tard.

En 4 mois, j’avais trouvé un job dans une grosse boîte de production québécoise (mais j’ai commencé à chercher sérieusement au bout de 3 mois) et on était proprio d’un petit loft à la new-yorkaise sur le Plateau Mont-Royal (inimaginable en France, surtout avec un visa temporaire et deux fiches de paye !).

Montreal 2Il a fallu quand même accepter de recommencer tout en bas de l’échelle : personne ne nous attend et je dirais même que les "Maudits Français" doivent presque inévitablement passer par une phase de "bizutage" qui en décourage beaucoup, surtout pour ceux qui ont fait des études. Mais le Québec offre quand même un éventail de possibilités intéressantes d’un point de vue professionnel, surtout lorsque l’on a réussi à mettre un pied dedans. Ensuite, c’est au mérite et tout se négocie.


Montréal 3Le Plateau est sans doute le quartier le plus sympa, un mélange entre le Quartier Latin et le West Village… Montréal est une ville agréable, cosmopolite, très animée où il y a plein de bars, de restaurants, de boutiques, de galeries...

Plein de jolies balades ou de lieux de farniente : Canal Lachine, le Mont-Royal, Parc Lafontaine, Parc Jeanne-Mance, le Vieux Port, etc.

L’été indien, c’est magique. Quant à l’hiver, ce n’est "pas si pire" : il y a plein d’activités à faire dans les environs. Si l’on pouvait juste avoir un été moins pluvieux que ces deux dernières années…


Le portrait type de la Québécoise

 

Sujet sensible, surtout si l’on parle de portrait-type ! Après un petit sondage, voici ce qu’il en ressort. La Québécoise est une jeune femme affirmée, autonome, indépendante, volontaire, plutôt sûre d’elle et qui tient à avoir le dernier mot envers deux catégories de la population : les hommes… et les français (homme ou femme) !


Libérée, elle n’a pas vraiment de tabou, ce qui n'est pas sans déplaire à la gente masculine française. Elle est aussi un peu susceptible et un chouïa castratrice. Elle est très revendicative et cherche à tout prix à être l'égale de l’homme quitte à en faire un peu trop. Il est hors de question pour elle de se faire dicter sa conduite par un homme et est de manière générale plutôt "contrôlante".
 

 

Comment drague-t-on à Montréal ? Y a t il des codes ?

 

Déjà, il y a de la concurrence ! Les Québécoises sont assez agressives et directes dans leur façon d'aborder les hommes. Ce sont elles qui mènent le jeu. MTLPour reprendre la phrase pleine d’humour d’une copine : "Les codes : elles leur montent dessus, ils se laissent faire, c'est tout" !!! La notion de drague comme nous l’entendons n’existe pas vraiment. Le Québécois a démissionné. À tel point que si tu te fais draguer par un mec, il y a de fortes chances qu’il ne soit pas québécois ! D'ailleurs, il y a beaucoup plus de couples Français-Québécoise que de couples Française-Québécois.

 

Quels sont les indispensables dans le placard d'une jeune femme qui vit là-bas ?

 

Montreal 5En hiver : mitaines (gants), tuque (bonnet), foulard (écharpe), bottes et une Canada Goose. Marcher avec des stilettos quand le trottoir est enneigé ou verglacé est tout un art (et exige une certaine résistance au froid!), mais on en croise quand même.

 


En été : robe (très) légère et tongs.

 

Montreal 6Le contraste vestimentaire entre le mois de janvier et le mois de juin est assez saisissant : c’est simple, on a l’impression de ne pas être dans la même ville ! Après des mois passés à ne ressembler à rien, il y a un besoin viscéral de tout "déballer". Dès les premiers degrés au-dessus de zéro, les terrasses sont bondées, on se découvre.

 

Cela étant, cela fait deux ans qu’il ne neige pratiquement pas et qu’il pleut et fait froid en été. Il va falloir peut être repenser tout ça.

 

Tes 5 meilleures adresses

 

Jun-i : sans doute les meilleurs sushis en ville. Une explosion de saveur et de raffinement à chaque bouchée (commander absolument le funny maki). Les sashimis en entrée avec les différentes sauces sont à tomber. Pour les allergiques au poisson cru, il y a également des plats de viande et de poissons.

 

Chuchai : un excellent restaurant thaïlandais végétarien, la cuisine très parfumée. On y trouve des légumes, du tofu, mais aussi du poisson, des crevettes (les moins réussies), du porc, du poulet, du canard, du bœuf… végétariens. Le bœuf au basilic est excellent.

 

Au Pied de cochon : pour l'ambiance et pour la cuisine de Martin Picard qui réinvente les classiques de la cuisine québécoise. Les portions sont gigantesques (mais on peut demander à emporter les restes). Le paradis des carnivores. Pour la végétarienne que je suis, la tarte à la tomate (300% pur beurre) et la tourte de saumon sont un délice. Se garder une petite place pour le Pudding chômeur : 6500 calories de pur plaisir à manger à deux, car c'est vraiment cochon (expression québécoise pour désigner quelque chose d’excessivement gourmand). Réserver plusieurs jours à l' avance, car ça ne désemplit pas dès 17h. Martin a également ouvert une cabane à sucre (à éviter si l’on est végétarien : à part dans les desserts, il y a de la viande partout!).

 

Mamie Clafoutis : si la bonne vieille boulangerie-pâtisserie à la française vous manque, c'est là qu'il faut aller. C est joliment présenté et tout est bon. Également un petit salon de thé à l'étage où il fait bon se réfugier. On y va pour la ficelle pavot, sésame et gros sel, le "Oh mon Dieu" et bien sûr les clafoutis.

 

Preloved : une marque québécoise 100 % éthique. Pièces uniques faites à partir de vêtements vintage et de matières recyclées. Le super joli côtoie le très laid, mais on trouve toujours quelque chose d'hyper original et de bien coupé. Ma dernière acquisition : un superbe tablier ! À suivre : les promos qui ont lieu 3 ou 4 fois dans l'année où les prix deviennent très intéressants.

 

Hors catégorie

La Grande Bibliothèque : j'ai passé de très nombreuses heures dans cet édifice de 4 étages, lumineux, agréable et aéré, à regarder des films ou à feuilleter le dernier Elle (mais il y a aussi Le Monde !), où l’on peut réserver les DVD des dernières séries américaines ou le dernier prix Goncourt (attente parfois très longue).

 


Copyrights photos :

1, 2, 3, 4, 7 : Lucie de Paola

5 : Paulo Fernandes

6 : Stéphanie Pages

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 12:00



 

Gina est née en Nouvelle Zélande mais elle a vécu aux Etats-Unis, au Venezuela, à Bruxelles, à Londres et à Paris. Voyager est une passion familiale dont elle a hérité !


Laduree 6Après avoir travaillé  pendant 10 ans comme "consumer research" à Londres, Gina a décidé de changer de carrière. Elle est maintenant "Visual Merchandising Manager". Ouverture de nouvelles boutiques, réaménagement de l’espace d’anciennes… son expérience précédente lui a permis de connaitre les habitudes des clients et elle est plus à même de mettre en valeur les produits pour lesquels elle travaille.


C’est avec son amoureux, Français, qu’ils ont décidé de repartir vivre en Nouvelle Zélande il y a quelques années.


Comment est la vie à Auckland ?


Auckland est une des cinq villes au monde où il fait le meilleur vivre, selon une récente étude. Et c’est vrai ! C’est une ville très agréable. Même si c’est à l’autre bout du monde, elle mérite vraiment qu’on la visite.


 

clairedonatien (3 sur 9)Ce que je préfère c’est habiter à 5 minutes du centre ville et à 2 minutes de plages magnifiques. Ma maison est entourée d’arbres et de bosquets, ce qui l’isole complètement nous laissant une grande intimité. Du coup j’ai l’impression de vivre à la campagne ou d’être en vacances toute l’année, j’adore !


 

 

Auckland est surnommée "la ville de la Voile" parce que la navigation est une seconde nature chez nous. whanga-32Nous sommes très fiers de notre expertise dans ce domaine, d’autant plus que nous avons gagné l’America’s cup… deux fois ! Les conditions météo sont idéales pour la voile et les sports nautiques sont très populaires : wakeboarding, windsurfing, natation… Nous avons également une faune marine exceptionnelle, des dauphins et des baleines nagent de temps en temps près des côtes.


Il y a également plein de supers restaurants, surtout si vous aimez les sushi ou la fusion asiatique. Les Néo-Zélandais adorent la musique et en été nous faisons beaucoup de pique-niques dans les vignobles, écoutant du jazz et contemplant le coucher du soleil sur l’océan !


 

Parle nous un peu de ses habitants, les kiwis ?


Les gens sont chaleureux et tu rencontres assez facilement tes voisins. Même si les Kiwis sont assez discrets et peuvent parfois paraitre timides, ils sont très accueillants et aiment faire de nouvelles rencontres.


Les Neo-Zélandais adorent voyager, découvrir de nouvelles cultures, ils aiment la vie en général. Ils adorent importer des idées recueillies dans d’autres pays et monter leur propre business de retour au pays.


Les Kiwis sont très ouverts et très honnêtes. Je pense que c’est ça qui fait de la Nouvelle Zélande un pays à part. Ici si tu perds ton portefeuille, les gens te le rendront avec tout l’argent qu’il contenait !


 

Comment drague-t-on en NZ ?


Les Neozélandais sont très différents des Européens ou des Américains. Ils ne courent pas vraiment après les filles et sont plutôt timides et discrets. C’est donc à nous de faire le premier pas ! Gina 7265Ils ont peur de nous faire fuir en étant trop rapides ou trop machos, du coup, ils préfèrent qu’on devienne amis dans un premier temps.


Il ne faut pas oublier que la NZ est le premier pays qui a obtenu le droit de vote pour les femmes, nous avons eu deux femmes Premier Ministre et le juge de la cour suprême est également une femme. Les hommes nous respectent et nous considèrent comme leurs égales. Si vous souhaitez vous faire choyer et traiter comme une Princesse, oubliez la NZ ! Les hommes attendent que vous soyez autonomes, capables de naviguer et de tondre la pelouse.

 


On trouve quoi dans le placard d’une Kiwi ?


PlageLà encore la mode est très différente de ce qu’on peut voir en Europe. C’est très éclectique. Nous avons une petite mais puissante industrie de la mode. (J’ai travaillé pour un des meilleurs stylistes néozélandais quand j’avais 20 ans.)

Tous les designers ont leurs propres styles, un peu comme les néozélandaises. Elles ont tendance à s’approprier un look pour qu’il devienne unique et propre à elles. La mode est également très bohémien chic, avec pas mal de vêtements que tu peux porter pour aller à la plage.

 


Tes 5 meilleures adresses


Soul : Un restaurant avec une excellente cuisine et une vue sur le port d’Auckland

 

 

Cable BaySPQR : Un restaurant/bar très fashion. La cuisine est bonne et la musique sympa


Cable Bay : Un vignoble sur l’île de Waihiki. On peut y aller en hélicoptère si on veut !


Zambesi : Un des meilleurs stylistes NZ. Un look unique avec des tissus qui viennent du monde entier 


Zarbo : Un traiteur qui importe beaucoup de délicieux produits européens. Miam !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 12:00


P8230114Elena est née et a été élevée à Rome. Atteinte du syndrome de Peter Pan (éternelle enfant) elle en est à sa 11ème année d’études post bac et espère continuer encore étudier pendant 3 ans. Son domaine de prédilection : la chirurgie cardiaque.

Dans ses rêves, elle ne cesserait d’étudier parce que "être chercheur est le meilleur métier au monde".

A quoi ressemble Rome ?

Rome est comme une vielle dame magnifique, puissante et fière. Chaque HPIM0588pierre, chaque coin peut vous raconter une histoire. La ville vous surprendra avec ses couleurs, ses ruines, ses lieux exceptionnels. Quand on va à Rome il faut prendre son temps, flâner dans les ruelles, garder le nez en l’air, se perdre dans la ville… Bref il ne faut surtout pas être pressé. Audrey Hepburn a rendu célèbres les « vacances romaines » alors surtout, amusez vous.

... et les Romains ?


Les Romains sont très fiers de leur ville et l’adorent  : vivre ailleurs qu’à Rome n’est même pas envisageable.
HPIM0613

En théorie, ils sont très ouverts et chaleureux. Il est très facile de parler avec eux, de se sentir la bienvenue dans leur ville. Mais il faut savoir que les Romains n’ont que peu d’amis et beaucoup de connaissances. La distinction est importante. Les vrais amis sont ceux qu’on connaît depuis toujours, avec qui on a été à l’école.

Les hommes ont une véritable passion pour les étrangères : espagnoles, scandinaves, françaises, américaines...Mais le plus difficile pour elles n'est pas de sortir avec eux mais de rendre l'histoire sérieuse. Le Romain est allergique à l’engagement et fuit dès qu’il sent que les choses deviennent plus concrètes.


Pour moi c’est plus compliqué de juger les Romaines…. Je ne pense pas que nous soyons parfaites. Nous sommes moins chics que les milanaises, jalouses et on a une fâcheuse tendance à créer des problèmes… Mais bon, on nous aime comme ça !

Quels sont les codes de séductions ?

Les Italiens (hommes) adorent penser qu’ils sont les plus forts et les meilleurs du monde. Même si c’est vous qui avez tout planifié, il faut impérativement qu’ils pensent que ce sont eux qui ont réussi à nous conquérir. Et que ça a été très dur de réussir à nous avoir. En résumé, le Romain est très macho !
Quand vous aurez réussi à en attraper un, dites lui que vous ne voulez pas d’une histoire sérieuse, que vous ne pensez pas du tout au mariage et que vous voulez juste une histoire "tranquille" (mot magique). Si en plus vous y ajouter du mystère "je préférerais que les gens ne sachent pas qu’on est ensemble", il va devenir de plus en plus accro. Moins il pense que c’est sérieux, plus il va vouloir que ça le devienne. "Si ma non é una cosa seria".

Quels sont les indispensables dans le placard d'une jeune femme
qui vit là bas ?


P8290049Lunettes de soleil, crème autobronzante ou lampe UV, mini jupes, un trench, talons (même si c'est difficile de marcher sur le pavé romain qu’on s'appelle "sanpietrini"), les robes de Sandro Ferrone et la lingerie d'intimissimi.... Pour les chaussures sportswear des Hogan.


Tes 5 meilleures adresses

glacePour les glaces, rendez vous chez Giolitti
Le double crème chantilly, en dessous et au dessus de la glace est gratuite ! Vous ne trouverez ça nul part ailleurs dans le monde ! Même pas en Italie !

Pour un apéro typiquement romain : Freni e Frizioni. Tout le monde va là vas boire un verre, même au cœur de l’hiver (mais bon il ne faut jamais très froid chez nous)

La zucca stregata est une boutique ou il y a plein d’articles très mignons, du porte clé à la serviette de plage.

Sandro Ferrone est un créateur romain. Je ne suis pas fan mais j’ai des amies qui adorent.

Intimissimi est une chaine de lingerie partenaire de Victoria's Secret. Vous en trouverez à tous les coins de rue !

 

 

Copyright photos : Lucie de Paola - Giolitti - DR

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 12:00

         

       

      Fernanda Isabelle est d’origine franco-brésilienne. Sa mère, française, et son père, brésilien, ont tous les deux voulu lui donner un prénom de leur pays. Du coup, elle en porte deux ! Elle aime autant s'appeler Fernanda qu'Isabelle mais pense que les 2 accolés c'est un peu trop.
Longtemps bénévole pour les familles les plus démunies, elle a également été bénévole dans les hôpitaux pour améliorer le quotidien des enfants malades.
Suite à de graves problèmes de santé, Fernanda Isabelle a dû arrêter toutes ses activités pour prendre soin d'elle même.

 

  

      

       ★ A quoi ressemble São Paulo ?

São Paulo est connu au Brésil pour être une ville où l'on ne dort jamais. Si on connait les bonnes adresses et si on a suffisamment d'argent, on peut faire to
ut ce qu'on veut.



       C'est une ville très cosmopolite et de nombreux quartiers se sont formés sur des regroupements ethniques : japonais, italiens, libanais... Par certains aspects São Paulo ressemble beaucoup à New York ou à Tokyo.


       Il ne faut cependant pas oublier qu'il a beaucoup de pauvreté et de violence. Les mêmes rues peuvent abriter maisons absolument sublimes et favelas où règne une grande souffrance humaine. Les voitures de luxes croisent des hommes qui portent sur leur dos des tonnes de papiers, cannettes ou autres détritus pour essayer de les revendre pour gagner quelques sous.

Et les Brésiliens ?

Nous sommes toujours de bonne humeur.
Nous sommes extrêmement positifs et gardons toujours espoir, même lorsque les moments difficiles s'enchaînent. Nous sommes passionnés. Nous adorons danser et ne manquons pas de descendre dans la rue pour fêter les victoires des matchs de foot ou faire le Carnaval.
Nous sommes également contradctoires. Nous parlons aux étrangers, mais nous ne connaissons pas nos proches voisins. Nous donnons nos affaires aux pauvres, aux personnes qui sont dans la misère, mais nous n'adressons pas la parole aux enfants qui mendient dans la rue lorsque nous sommes dans nos voitures équipées de vitres pare balles.

Je suis peux être trop française pour le Brésil mais j'aime en faire partie. Et de toute façon je suis trop brésilienne pour la France.

Dans un pays où on fait la fête tout le temps, comment drague-t-on ?

       Nous avons tellement de soirées qu'on peut sortir tous les soirs de la semaine. Il y a des clubs pour tout le monde : les technos, les gothiques, les homos.... et ils ont tous leur propre "dress code".
Les Brésiliens sont très très très ouverts. Ils peuvent embrasser plein de gens à la même soirée. Parfois plus d'une dizaine. Pendant la période du Carnaval c'est encore pire. Ils se regardent, ils s'apprécient et ils s'embrassent. S'ils voient quelqu'un d'autre qui leur plait, ils recommencent....


       Personnellement, je pense qu'il est triste que les femmes soient si faciles parce que du coup les hommes en profitent. Les Brésiliennes ont envie que les hommes tombent amoureux d'elles. Elles sont donc souvent déçues quand elles se rendent compte que c'était juste une histoire d'un soir.

On trouve quoi dans le placard d'une Brésilienne ?

Pour aller travailler tout le monde met le sempiternel tailleur. Mais le soir, tout rétrécit ! Mini jupe, mini short, mini robe, mini tshirt. Plus on montre de peau, mieux c'est !

Tes 5 bonnes adresses


    

     Jardins
C'est un quartier de São Paulo ou il y a plein de boites, de restau, de spa, de salons de beauté.... et la rue Oscar Freire où il y a toutes les boutiques de luxe.

 

 

 

    

     Parque do Ibirapuera:
C'est le parc où les gens vont faire leur jogging. C'est également un espace vert très agréable pour se reposer. Il y a toujours plein d'expositions. En ce moment, comme c'est l'année de la France au Brésil, on peut découvrir une exposition sur Le Petit Prince.

Shopping Iguatemi

Le meilleur centre commercial de la ville. On peut facilement y rester la journée à faire du shopping, déjeuner, aller au cinéma...

D.O.M.
Nourriture extraordinaire et un chef brillant. J'adore manger, que dire d'autre ?

Pacha São Paulo
C'est mon frère qui a choisi cette boite. A la base c'est une boite espagnole qu'on trouve à Ibiza. C'est très cher, il y a beaucoup de monde et c'est rempli de mannequins et d'hommes d'affaires.
 

 

            Copyright photos : DR

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 12:35


D'origines germano-hongroises par sa mère et austro-anglaises par son père, Lucinda est née et vit à Londres. Après des études en Histoire de l'Art, elle travaille dans une célèbre galerie d'art londonienne. Depuis peu, elle se concentre sur ses projets personnels et voyage dès que son emploi du temps le lui permet.


Parles nous de Londres...

La plupart des Londoniens ont une relation assez ambigüe avec la ville : ils l'aiment autant qu'ils la détestent. On passe son temps à courir d'un bout à l'autre de la ville pour faire en sorte que les choses arrivent. Trouver le boulot de ses rêves, rencontrer des gens passionnants ou tout simplement acheter la robe parfaite pour une soirée. Mais quand tu y arrives, tu sais que ça en valait vraiment la peine.
Je peux compter mes amis anglais sur les doigts de la main et c'est ça qui est fantastique dans cette ville, c'est qu'elle est pluriculturelle. Il existe un équilibre parfait entre ceux qui sont nés ici, ceux qui viennent de s'y installer et ceux qui ne font que passer. C'est grâce à ça que la ville reste si vivante. C'est également pour ça que les Londoniens sont fiers de leur ville et ne laissent personne la critiquer !

A quoi ressemblent les Londoniens ?

Pour survivre dans cette ville tu dois être sûr de toi et être toujours prêt à faire des choses. C'est une question de confiance en soi. Grâce à ça, tu peux tout affronter.
La Londonienne vérifiera toujours que ses vêtements sont tendances. En même temps, ce n'est pas trop compliqué : Londres est une des capitales mondiales de la mode.
Même si ses chaussures sont éraflées, ses cheveux coiffés n'importe comment, le reste sera forcément cool et à la pointe de la mode ! La règle à Londres c'est de ne pas suivre de règle !

Comment drague-t-on en Angleterre ? Quels sont les codes ?

Apparemment à Londres il y a 7 filles pour 1 garçon. Si à ces statistiques tu ajoutes le stress de la vie quotidienne, ce n'est pas une mince affaire pour trouver l'homme de sa vie. Malheureusement beaucoup trop de femmes ont l'air desespérées de trouver chaussure à leur pied. Certains hommes fuient devant une telle insistance. D'autres sont ravis, ne font rien et attendent que les nanas fassent tout le boulot de séduction.
Sincèrement, je pense que la meilleure des chose à faire est de vivre sa vie, d'avoir plein de choses à faire (pas seulement de le prétendre) et d'apprécier la compagnie des hommes sans avoir trop de pression. Restons sur nos classiques et laissons les nous courir après !
                                                                                                                                                                                          
On trouve quoi dans le placard d'une londonienne ?

Un trench, des bottes de pluies, un grand et joli parapluie
Des Uggs, une mini jupe en jean, des leggings, un pull tricoté
Une robe d'été hyper longue, des tongues et un vieux sac en cuir
Des grosses ceintures
Le tout combiné, décombiné avec des marques de créateurs.


Tes bonnes adresses

Daylesford Organic est spécialisé dans la nourriture organique : des produits de la ferme, mais aussi des biscuits, des condiments...
Liberty's fameux pour ses tissus
Myla est une marque de lingerie ultra féminine ! Les promos sur leur site internet valent vraiment le coup !
British Museum est une institution mais vaut véritablement le détour.
  Cuckoo Club pour danser jusqu'au bout de la nuit 



 Copyright des photos : DR

Repost 0
Published by Lucie de Paola - dans Une fille - une ville...
commenter cet article

Auto-Promo

Boite aux lettres

Souvenirs

Twitter

Facebook